Publicité

À la Une: l'attitude ambiguë de Joe Biden envers Israël

Joe Biden doit s'entretenir, ce jeudi 4 avril, avec Benyamin Netanyahu. Une conversation téléphonique dans un contexte tendu. Lundi 1er avril, sept humanitaires étrangers, dont un Américain, ont été tués par une frappe israélienne. Selon le New York Times, la « colère » mais aussi « la frustration » de Joe Biden par rapport à l'attitude d'Israël dans cette guerre n'ont jamais été aussi fortes. Pourtant, comme le fait remarquer le Washington Post, son « soutien politique inébranlable » à Israël ne devrait pas changer.

Depuis deux mois, ses critiques sont de plus en plus dures mais ne s'accompagnent d'aucune pression concrète, d'aucune mesure de rétorsion, insiste le quotidien. Les États-Unis exigent que le pays laisse entrer de l'aide humanitaire à Gaza et, dans le même temps, continuent de lui fournir des armes.

Des représentants de la communauté musulmane refusent de célébrer l'iftar à la Maison Blanche

Nicolas Maduro a dénoncé, mercredi 3 avril, l'existence de bases militaires américaines secrètes dans l'Essequibo, ce territoire de 160 000 km², riche en pétrole et que se disputent le Guyana et le Venezuela.


Lire la suite sur RFI