• Réouverture des lycées : "On aura plutôt des retours partiels d'élèves à compter de jeudi et vendredi, voire de la semaine d'après"
    Actualités
    Franceinfo

    Réouverture des lycées : "On aura plutôt des retours partiels d'élèves à compter de jeudi et vendredi, voire de la semaine d'après"

    Les classes accueillies seront d'une douzaine d'élèves donc il y aura des rotations, explique Philippe Vincent, secrétaire général du syndicat des personnels de directions SNPDEN-Unsa.

  • Un foyer de cas d'encéphalite à tiques détecté dans l'Ain
    Santé
    BFMTV

    Un foyer de cas d'encéphalite à tiques détecté dans l'Ain

    Contrairement à la maladie de Lyme, qui est provoquée par une bactérie, également transmise par la tique, l'encéphalite à tiques est due à un virus transmis à l'homme par piqûre d'une tique infestée, essentiellement du printemps à l'automne.

  • Déconfinement : ce que les annonces d'Edouard Philippe changent pour vos vacances
    Actualités
    Franceinfo

    Déconfinement : ce que les annonces d'Edouard Philippe changent pour vos vacances

    La deuxième phase du déconfinement, qui commence le 2 juin prochain, s'accompagne de nombreuses annonces permettant d'imaginer à quoi pourront ressembler les vacances d'été.

  • Entre précarité et pandémie: la double peine des Indiens Najavos
    Actualités
    AFP Videos - France

    Entre précarité et pandémie: la double peine des Indiens Najavos

    La réserve amérindienne des Navajos, dans l'Ouest des Etats-Unis, est durement frappée par la pandémie de Covid-19. Les antécédents médicaux, le manque d'eau courante et la proximité intergénérationnelle favorisent la propagation du virus dans cette région autonome de 175.000 habitants. Reportage dans la Nation Navajo, entre l'Arizona, l'Utah et le Nouveau-Mexique.

  • Coronavirus : le Sénat rejette à 13 voix près l'allongement temporaire des délais d'IVG
    Politique
    Franceinfo

    Coronavirus : le Sénat rejette à 13 voix près l'allongement temporaire des délais d'IVG

    "Le gouvernement appuyé par l'aile la plus conservatrice du Sénat a encore obtenu le rejet de l'amendement", a réagi, jeudi soir, la sénatrice Laurence Rossignol, sur Twitter. Elle voulait porter, de façon temporaire, de 12 à 14 semaines les délais des interruptions volontaires de grossesse.

  • L'ouverture partielle des bars et restaurants en Île-de-France, "économiquement, ce n'est pas une bonne affaire"
    Actualités
    Franceinfo

    L'ouverture partielle des bars et restaurants en Île-de-France, "économiquement, ce n'est pas une bonne affaire"

    Didier Chenet, président du Groupement national des indépendants de l’hôtellerie et de la restauration, espère sur franceinfo que l'État continuera à aider les entreprises "avec allègement des charges et maintien du chômage partiel".

  • Haïti: incrédulité face à l’épidémie de coronavirus
    Santé
    RFI

    Haïti: incrédulité face à l’épidémie de coronavirus

    En Haïti, le nombre de cas de coronavirus croit quotidiennement. Trop peu de tests sont réalisés pour avoir une idée précise de l’ampleur de l’épidémie dans le pays mais les statistiques des autorités sanitaires permettent de confirmer l’accélération de sa propagation. Si les personnes souffrant de fièvre et perdant l’odorat se font jour après jour plus nombreuses, certains Haïtiens refusent toujours de croire en l’existence du virus.De notre correspondante en Haïti,À chaque publication du bilan de l’épidémie par le ministère de la Santé sur les réseaux sociaux, des Haïtiens rétorquent qu’il ne s’agit que de mensonges, des chiffres selon eux inventés par les autorités pour recevoir et détourner davantage d’aide humanitaire.Ajouté à cette défiance, les soignants font face au déni de certaines personnes elles-mêmes contaminées, comme témoigne anonymement cette médecin d’un hôpital situé dans le département du Sud : « Quelqu’un qui faisait ses voyages de chauffeur a été testé positif et quand on lui a annoncé les résultats il a dit que ce n’était pas lui. Personne ne va le forcer à mettre le masque, à l’empêcher de sortir. Donc, c’est difficile, les gens qui ne croient pas et qui deviennent malades ne protègent personne et ça devient très dangereux comme situation. »Une dangerosité d’autant plus accrue qu’il est impossible à une large majorité d’Haïtiens de se mettre en quarantaine car ils survivent au jour le jour de l’économie informelle.

  • Foot : "pas question d'envisager un redémarrage de la saison", tranche la LFP
    Sports
    Franceinfo

    Foot : "pas question d'envisager un redémarrage de la saison", tranche la LFP

    "Edouard Philippe a écarté à nouveau ce jour l'idée d'une reprise des compétitions, confirmant ainsi sa position exprimée le 28 avril. Il n'est donc pas question d'envisager un redémarrage de la saison 2019/2020 comme certains s'évertuent à le demander", affirme la LFP, jeudi.

  • "Ségur de la santé": les personnels soignants réclament des gestes forts
    Santé
    AFP Videos - France

    "Ségur de la santé": les personnels soignants réclament des gestes forts

    Plusieurs rassemblements ont de nouveau eu lieu jeudi devant des hôpitaux afin de réclamer "du fric pour l'hôpital public", au quatrième jour du "Ségur de la santé", censé concrétiser les hausses de salaires et de moyens promis pour les soignants.

  • L'allongement temporaire des délais d'IVG pendant le coronavirus rejeté par le Sénat
    Politique
    Le HuffPost

    L'allongement temporaire des délais d'IVG pendant le coronavirus rejeté par le Sénat

    POLITIQUE - Au terme d'un debat intense, le Senat a majorite de droite a rejete ce jeudi 28 mai dans la soiree, a 13 voix pres, un allongement temporaire des delais d'IVG de 12 a 14 semaines pendant la duree de la crise sanitaire du coronavirus.L'amendement de Laurence Rossignol (PS) au projet de loi portant des "dispositions urgentes face a l'epidemie de Covid-19" a recueilli 143 pour, celles des groupes PS et CRCE a majorite communiste, de la majorite du RDSE a majorite radicale et de la moitie des centristes. Mais les voix contre, dont la majorite des Republicains et des Independants, ont ete plus nombreuses (156). Le groupe LREM s'est majoritairement abstenu, alors que le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau avait exprime un avis defavorable."Le gouvernement appuye par l'aile la plus conservatrice du Senat a encore obtenu le rejet de l'amendement. Merci aux 143 senateurs/trices qui ont pris en compte la detresse des femmes. Mais il a manque quelques voix", a reagi Rossignol sur Twitter.> Allongement de 14 jours des délais IVG pendant la crise sanitaire. Le gouvernement appuyé par l’aile la + conservatrice du sénat a encore obtenu le rejet de l’amendement. Merci aux 143 sénateurs/trices qui ont pris en compte la détresse des femmes. Mais il a manqué quelques voix> > -- Laurence Rossignol (@laurossignol) May 28, 2020 "C'est une demande des medecins, n'obligeons pas les medecins a se mettre hors la loi pour defendre la detresse des femmes", a-t-elle exhorte dans l'hemicycle. "C'est un amendement qui est totalement circonscrit sur la periode de la crise sanitaire, plus trois mois", a-t-elle indique, soulignant que "la crise sanitaire avait eu un effet deletere sur l'acces a l'IVG et les grossesses non desirees".La senatrice Laurence Cohen (CRCE a majorite communiste) a defendu un amendement dans le meme sens. "Nous savons pertinemment que si nous prenons cette decision, nous ne pourrons jamais revenir en arriere", a objecte la rapporteure LR...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Déconfinement : primaires, collèges, lycées... Comment va s'organiser la reprise des cours à partir du 2 juin ?
    Actualités
    Franceinfo

    Déconfinement : primaires, collèges, lycées... Comment va s'organiser la reprise des cours à partir du 2 juin ?

    Depuis le 11 mai, le déconfinement de la France se poursuit avec, notamment, la réouverture des établissements scolaires. Après les écoles primaires et les collèges, les lycées vont pouvoir rouvrir leurs portes.

  • Fitness Instructor Hosts Workout Training Class With People Via Video Call During Quarantine
    Santé
    Jukin Media

    Fitness Instructor Hosts Workout Training Class With People Via Video Call During Quarantine

    This fitness instructor and his clients remained on their fitness journey even during the coronavirus lockdown. All of them attended the workout training class via video call and exercised in their homes.

  • Coronavirus : ce qu'il faut savoir ce jeudi 28 mai
    Santé
    LeFigaro.fr

    Coronavirus : ce qu'il faut savoir ce jeudi 28 mai

    Limite des 100 km supprimée, réouverture des lycées, des cafés-restaurants et des parcs: Édouard Philippe a présenté la nouvelle phase de déconfinement qui entrera en vigueur le 2 juin.

  • Coronavirus : fin de la limite de 100 km, réouverture des lycées et restaurants... Ce qu'il faut retenir des annonces sur la deuxième phase du déconfinement
    Actualités
    Franceinfo

    Coronavirus : fin de la limite de 100 km, réouverture des lycées et restaurants... Ce qu'il faut retenir des annonces sur la deuxième phase du déconfinement

    Le Premier ministre, Edouard Philippe, accompagné des ministres de l'Education et de la Santé, a présenté le plan du gouvernement et les mesures en vigueur à compter du 2 juin.

  • Déconfinement : certaines annonces de Jean-Michel Blanquer vont "dans le bon sens", des réticences face à la réouverture des collèges et des lycées
    Actualités
    Franceinfo

    Déconfinement : certaines annonces de Jean-Michel Blanquer vont "dans le bon sens", des réticences face à la réouverture des collèges et des lycées

    Parmi les annonces du ministre de l'Education nationale, l'annulation de l'épreuve orale du baccalauréat de français, mais aussi la réouverture des établissements.

  • Haïti: «Il manque un porte-parole officiel de la lutte contre le Covid-19»
    Santé
    RFI

    Haïti: «Il manque un porte-parole officiel de la lutte contre le Covid-19»

    34 morts et 146 nouvelles contaminations : c’est le dernier bilan communiqué par les autorités haïtiennes mercredi 27 mai. Alors que l’épidémie connait une accélération dans le pays, « la vraie bataille contre la Covid-19 doit commencer », écrit le journal haïtien Le Nouvelliste ce jeudi 28 mai. Entretien avec Frantz Duval, rédacteur en chef du quotidien.RFI : Les autorités donnent-elles des informations sur le profil des personnes décédées du Covid19 en Haïti ? Frantz Duval : Ils ne sont pas âgés, contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, car la population haïtienne est plutôt jeune. Une seule personne décédée avait 69 ans. Ce sont des personnes de tout âge, de toutes conditions, qui présentaient souvent des comorbidités. La perception de la maladie a beaucoup changé. Avant, les Haïtiens n’y croyaient pas. Aujourd’hui, ils savent ce qu’est le Covid-19 et se rendent dans les hôpitaux un peu plus tôt lorsqu’ils présentent des symptômes. Les centres qui organisent les tests de dépistage sont dépassés. Il y a beaucoup de retard dans la délivrance des résultats car le nombre de cas explose. Parmi les comorbidités qui peuvent constituer un facteur aggravant du Covid-19, il y a l’insuffisance rénale. En une du Nouvelliste ce jeudi, on apprend que les centres de dialyse sont débordés. Pour quelle raison ?Les centres de dialyse sont confrontés au même problème que les autres services hospitaliers : ils n’ont pas suffisamment d’équipements de protection. Il y a des précautions supplémentaires à prendre pour réaliser ce geste médical car ces patients peuvent aussi être vecteurs de la maladie. Tout le monde a un peu peur. Le processus devient plus long et certains malades refusent de se déplacer alors que ces dialyses leur sont indispensables. Les centres de dialyses ont toujours été les parents pauvres des services hospitaliers et aujourd’hui la situation est encore plus grave.Comment le gouvernement communique-t-il face à l’accélération de l’épidémie en Haïti ?Ce qui manque à Haïti, depuis le début de la crise sanitaire, c’est une voix autorisée et permanente pour parler de l’évolution de la maladie et donner des conseils à la population. Il y a bien des spots à la radio, des affiches placardées un peu partout. Mais il manque ce porte-parole officiel de la lutte contre le Covid-19. Aujourd’hui, dans son éditorial, Le Nouvelliste appelle à ce que l’on sorte de l’esquive et du silence. Il faut que quelqu’un prenne en main cette bataille. On dirait que les responsables se refilent la patate chaude, personne ne veut vraiment se mettre en avant. La ministre de la Santé par exemple, Marie Greta Roy Clement, a totalement disparu du paysage. On ne l’a pas vue apparaitre en public depuis des semaines pour parler du Covid-19. Elle fait le strict minimum. Cité Soleil fait partie des zones touchées par le Covid-19 dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Cette commune renoue aussi avec la violence des gangs…Cité Soleil, l’une des communes les plus peuplées d’Haïti, avait connu trois ans de calme. Mais en avril 2019, un chef de gang a été assassiné. La bataille a repris pour sa succession et pour le contrôle du territoire. Le Nouvelliste a rapporté les scènes atroces qui s’y sont déroulées dimanche, à Pont-Rouge. Le maire de Cité Soleil a expliqué à notre quotidien que trois gangs s’affrontent et que la police est totalement absente. La population se cache ou tente de se déplacer vers des quartiers plus tranquilles. Un mot pour finir de cet autre titre à la une du Nouvelliste ce jeudi : la Fédération haïtienne de football a désigné un président provisoire suite à la suspension d’Yves Jean-Bart, accusé de viols et d’agressions sexuelles. Qui est son successeur ?Il s’agit deJoseph Varieno Saint-Fleur. C’est le plus ancien vice-président en activité, comme le prévoient les statuts de la fédération. Il remplace Yves Jean-Bart, suspendu pendant 90 jours, en attendant les résultats de l’enquête. S’il ne peut pas revenir, un congrès sera organisé pour choisir un nouveau président.

  • L'application StopCovid peut-elle vous considérer comme cas contacts dans votre voiture, à un feu rouge, comme le prétend Valérie Pécresse ?
    Techno
    Franceinfo

    L'application StopCovid peut-elle vous considérer comme cas contacts dans votre voiture, à un feu rouge, comme le prétend Valérie Pécresse ?

    Parmi les défauts de l’applicationStopCovid, la présidente de la région Île-de-France considère qu’elle peut vous considérer comme cas contact d’un malade du Covid-19 croisé à un feu rouge. Un risque qui n’est pas nul, mais peu probable...

  • Déconfinement : sous quelles conditions les bars et restaurants pourront-ils rouvrir ?
    Actualités
    Franceinfo

    Déconfinement : sous quelles conditions les bars et restaurants pourront-ils rouvrir ?

    Fermés depuis le 14 mars, les bars et restaurants s'apprêtent à rouvrir au public le 2 juin. Cette reprise sera conditionnée au respect de mesures d'hygiène.

  • Coronavirus : quels sont les quatre nouveaux indicateurs qui définissent si un département est rouge, orange ou vert ?
    Santé
    Franceinfo

    Coronavirus : quels sont les quatre nouveaux indicateurs qui définissent si un département est rouge, orange ou vert ?

    Le ministre de la Santé a détaillé les quatre données à surveiller pour apprécier l'avancée du virus sur le territoire : le taux d'incidence, le taux de positivité, le facteur de reproduction du virus et le pourcentage de malades du Covid-19 en réanimation.

  • Réouverture des parcs: une bonne décision selon la science, à certaines conditions
    Santé
    Le HuffPost

    Réouverture des parcs: une bonne décision selon la science, à certaines conditions

    SCIENCE - C'etait une decision tres attendue et, a vrai dire, plutot logique. Ce jeudi 28 mai, le Premier ministre Édouard Philippe a presente le plan du gouvernement pour la deuxieme phase du deconfinement, qui debutera le 2 juin.Il a notamment autorise l'ouverture des parcs et jardins partout en France. Y compris dans les departements en "orange", une nouvelle couleur qui signifie que l'epidemie de coronavirus semble maitrisee, mais qu'une vigilance particuliere est necessaire.Un soulagement certain pour Anne Hidalgo, qui demandait depuis le debut du deconfinement l'ouverture des parcs a Paris afin de donner de l'espace aux Parisiens. Et s'il faut rester vigilant sur un possible rebond de l'epidemie, le fait en tout cas de permettre aux citoyens de se balader dans les jardins et les parcs semble etre une bonne idee, a condition de respecter certaines conditions. Comme toujours pour l'instant avec l'epidemie de Covid-19, les donnees scientifiques sont evidemment incertaines et sujettes a caution, mais quelques etudes et reflexions permettent d'y voir plus clair. Un virus qui aime bien les espaces interieursSi l'on ignore encore beaucoup de choses autour de ce coronavirus, il semble que le Sars-Cov2 est plutot efficace en interieur. Dans son rapport evaluant la propagation de l'epidemie en Chine, l'OMS rappelle que les clusters de contamination dans deux provinces analysees ont majoritairement eu lieu au sein du foyer (78% a 85%). Logique dans un sens: les Chinois etaient appeles, comme partout dans le monde quelques semaines plus tard, a rester chez eux pendant l'epidemie.D'autres chercheurs ont analyse les donnees provenant de 120 villes en Chine, sans compter la region du Hubei, epicentre totalement confine. Selon leurs resultats (mis en ligne debut avril, mais non verifies par des pairs), sur 1245 cas confirmes, 80% des clusters se sont formes via les foyers et 34% via les transports (un cluster peut se developper dans differentes zones). À l'inverse, un seul...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

  • Coronavirus: l'Afrique face à la pandémie le jeudi 28 mai
    Santé
    RFI

    Coronavirus: l'Afrique face à la pandémie le jeudi 28 mai

    Selon le CDC, le Centre de prévention des maladies de l’Union africaine, le continent recensait ce samedi 124 482 cas de Covid-19, et 3 696 décès dus à la maladie. L’Afrique du Sud et l’Egypte sont toujours les deux plays les plus touchés par la pandémie. * Début des essais cliniques pour le Covid-Organics du président malgacheÀ Madagascar, le président de la République malgache a annoncé le démarrage des essais cliniques d’une solution injectable « à base d’artemisia » pour soigner les personnes atteintes du Covid-19. Des essais pratiqués dans les hôpitaux de la ville portuaire ainsi que dans ceux de la capitale, « avec l’aval du comité scientifique malgache et de l’Organisation mondiale de la Santé ». Cette annonce, largement reprise dans les médias, a toutefois été tempérée et contredite, mercredi par la présidence elle-même. De son côté, l’OMS se défend d’une quelconque validation. * Le Sénégal décide de poursuivre les traitements à l’hydroxychloroquineL’utilisation du médicament contre le Covid-19 est devenue de plus en plus controversée, à la suite de l’étude de la revue britannique The Lancet, qui pointe les risques cardiaques, ou encore de la suspension des essais cliniques supervisés par l’Organisation mondiale de la santé. Dakar persiste et signe : les médecins continueront d’utiliser la molécule. Elle permet la guérison plus rapide des patients d’après les autorités médicales et les responsables de la prise en charge.Aucun mort lié à l’utilisation de l’hydroxychloroquine : tel est le principal constat du professeur Moussa Seydi, qui a décidé de poursuivre l’utilisation de la molécule pour ses patients et ceux de tout le pays. Constat partagé par son confrère le docteur Cheikh Sokhna de l’Institut de recherche pour le développement et proche de l’infectiologue français Didier Raoult.La décision finale de poursuivre dans la durée le traitement revient au comité scientifique national, qui se prononcera dans les prochains jours. * Six provinces de RDC affectéesLa pandémie de la Covid-19 continue à se répandre en RDC. Kinshasa reste la province la plus touchée, mais Gombe, le centre des affaires de la capitale n’est plus l’épicentre de l’épidémie qui s’étend sur d’autres communes. Six autres provinces du pays ont également enregistré des cas.À Kinshasa, la zone de santé de Kokolo enregistre désormais le plus grand nombre de cas de coronavirus de la capitale. Avec 273 malades recensés. Il s’agit pour la plupart de cas des détenus de la prison militaire de Ndolo. Au regard des statistiques, les quartiers populaires semblent encore épargnés, contrairement aux communes de Lemba, Limete ou encore Ngaliema.L’épidémie commence également à toucher le reste du pays. Après la capitale, la province voisine du Kongo central est la deuxième la plus affectée avec environ 200 cas des contaminations, qui selon les sources du ministère de la Santé, viendraient de Kinshasa. Il y a aussi le Nord-Kivu et ses 35 cas. Dans cette province, les premiers malades seraient venus des pays voisins, le Kenya et l’Ouganda. La ville de Goma, ainsi que les agglomérations de Kiwanja et de Rutshuru-centre sont désormais isolés pour 14 jours. Le Sud-Kivu est également touché avec 16 cas. La commune d’Ibanda, à Bukavu, sera désormais isolée du reste de la ville. Et enfin la province minière du Haut-Katanga, frontalière avec la Zambie, a dépassé la barre de 20 cas dont la majorité sont à Lubumbashi.L'état d'urgence sanitaire proclamé le 24 mars 2020 a été à nouveau prorogé jusqu’au 6 juin prochain. * La République centrafricaine généralise le port du masqueLe gouvernement centrafricain a pris plusieurs mesures pour lutter contre le nouveau coronavirus, lors d’une réunion de comité technique du Covid-19. Sur sa page Facebook, le Premier ministre Firmin Ngrebada, a annoncé que « vu la persistance des comportements irresponsables observés depuis et susceptibles d'aggraver la propagation de la maladie », des sanctions seraient prises. Celles-ci prévoit des peines de prison allant de 1 à 3 mois ferme.Par ailleurs, ce comité technique a décidé de généraliser le port du masque à compter de la semaine prochaine dans les transports en commun, dans les « lieux fermés » et auprès des forces de défense et de sécurité. Le ministère de la Santé souligne que dix millions de de masques seraient distribués dans l’ensemble de ce pays de cinq millions d’habitants. Pour le moment, la RCA, où les infrastructures sanitaires sont quasi inexistante, résiste plutôt bien à la pandémie avec 702 cas détectés et une seule personne décédée. * Aucun assouplissement annoncé en Côte d'IvoireC’est un communiqué de quelques lignes qui indique sans plus d’explication que l’état d’urgence, la fermeture des frontières, l’isolement du grand Abidjan, sont maintenus jusqu’au dimanche 14 juin prochain. Idem pour les bars, boites de nuit, cinémas et salles de spectacles qui garderont le rideau baissé jusqu’à cette même date.Le dernier Conseil national de sécurité avait fixé comme échéance le 31 mai et nombreux sont les Ivoiriens qui s’attendaient à voir toutes ces restrictions, ou une partie d’entre elles, levées dimanche prochain. Il faudra donc encore attendre.Le 18 mai des représentants des secteurs de la nuit et des débits de boissons avaient eu l’occasion d’exprimer au ministre du tourisme et des loisirs Siandou Fofana, leur détresse. Les bars et boites de nuit sont de petites entreprises sans trésorerie qui ont souvent du licencier leur personnel dès la fermeture imposée le 23 mars. Le ministre les avait incité à réclamer les aides proposées dans le cadre du fonds de soutien gvtal de 150 milliards de FCFA aux PME. * Les thèses conspirationnistes anti-Bill Gates résonnent puissamment en AfriqueProfits, contrôle des populations... Les accusations visant la Fondation Bill et Melinda Gates, très active dans la recherche sur les maladies et les vaccins sur le continent, ne sont pas nouvelles. Mais la pandémie, qui a fait plus de 352 000 morts dans le monde au 27 mai, leur a offert une nouvelle caisse de résonance, comme le montre le cas singulier d'une publication au Kenya. Le 15 mars, le gouverneur de Nairobi, Mike Sonko, diffusait une vidéo de Bill Gates accompagnée du commentaire : « Bill Gates nous avait parlé du corona virus 2015 » (sic). On y voyait le fondateur de Microsoft prévenant que le monde n'était pas préparé pour faire face à une épidémie mondiale. Dans cette séquence tirée d'une conférence des TED Talks il y a cinq ans, aucune mention du coronavirus, ni du Covid-19. Cette publication a pourtant connu une viralité record. Avec plus d'un million de partages et plus de 38 millions de vues, elle est devenue le post concernant Bill Gates le plus prolifique durant la pandémie, selon l'outil d'analyse des réseaux sociaux CrowdTangle.Avec l'apparition du virus en décembre à Wuhan en Chine et sa propagation à l'ensemble de la planète, les rumeurs conspirationnistes liant Bill Gates à la pandémie ont essaimé. Ces théories complotistes lui prêtent la volonté de contrôler les populations à travers l'implantation de puces sous-cutanées ou de tatouages numériques, et de tirer d'immenses profits financiers d'un éventuel vaccin, ou affirment que sa fondation a fait breveter un traitement il y a plusieurs années avant de répandre le nouveau coronavirus. Pour d'autres, Bill Gates a créé le virus dans le but de réduire la population mondiale, affirmation très populaire sur les réseaux sociaux africains. * En Afrique du Sud, « la réponse au coronavirus est disproportionnée »Le déconfinement a démarré dans plusieurs pays africains après de nombreuses semaines de confinement plus ou moins dures. L’heure est au premier bilan. En Afrique du Sud par exemple, le président Cyril Ramaphosa vient d’annoncer des mesures d’assouplissement comme la levée du couvre-feu et la réouverture de certains commerces qui seront effectives le 1er juin. L'Afrique du Sud est le pays africain le plus touché par la pandémie. C'est aussi le premier État africain à avoir imposé un confinement national total dès le 27 mars. Un confinement que critiquait sur notre antenne Koffi M. Kouakou, analyste sur les affaires africaines basé à Pretoria, ce jeudi matin.Mais le secteur minier pourrait ne pas pouvoir reprendre une pleine activité après la découverte de mineurs atteint du coronavirus. Le week-end dernier, le groupe minier AngloGold Ashanti a dû fermer une de ses mines d’or après qu’un quart de ses employés ait été testé positif au Covid-19. Plus de 200 000 mineurs sont pourtant pourtant appelés à reprendre le travail à partir du 1er juin, dans le cadre de l'allègement du confinement. Avant l’annonce d’AngloGold Ashanti, seuls 85 cas confirmés de coronavirus, dont un décès, avaient été déclarés dans toute l’industrie minière d’Afrique du Sud. * Au Kenya, l’épidémie de coronavirus s’accélèreDepuis plusieurs jours, le nombre de malades enregistrés au quotidien ne cesse d’augmenter. Jeudi, le ministère de la Santé a annoncé 147 nouvelles personnes atteintes. Le pays compte désormais 1618 malades. Nairobi, la capitale, est la zone la plus touchée. Et dans la ville, le quartier d’Eastleigh - où le virus se répand rapidement - est en confinement depuis le 7 mai. Une mesure prolongée même jusqu’au 6 juin, rendant la vie de plus en plus difficile pour les habitants.►A écouter aussi : Afrique du Sud: «la réponse au coronavirus est disproportionnée»

  • "Ségur de la santé": nouvelle série de manifestations devant les hôpitaux
    Santé
    AFP

    "Ségur de la santé": nouvelle série de manifestations devant les hôpitaux

    Plusieurs rassemblements ont de nouveau eu lieu jeudi devant des hôpitaux afin de réclamer "du fric pour l'hôpital public", au quatrième jour du "Ségur de la santé", censé concrétiser les hausses de salaires et de moyens promis pour les soignants.

  • Coronavirus : quatre questions sur l'évaluation des tests, éléments centraux du déconfinement
    Santé
    Franceinfo

    Coronavirus : quatre questions sur l'évaluation des tests, éléments centraux du déconfinement

    De nouveaux critères sont pris en compte pour évaluer la campagne de tests, dont le gouvernement a fait la pierre angulaire pour sortir de l'épidémie. Les autorités sanitaires devraient ainsi pouvoir réaliser un suivi plus fin de l'évolution de l'épidémie de coronavirus.

  • "On va se réinventer" : Le Printemps Haussmann rouvre ses portes
    Actualités
    Franceinfo

    "On va se réinventer" : Le Printemps Haussmann rouvre ses portes

    Après décision du tribunal administratif de Paris, le Printemps Haussman, à Paris, a pu rouvrir jeudi 28 mai. Le magasin s'est réorganisé pour respecter les règles sanitaires.

  • Coronavirus : de nouveaux mots liés à la pandémie entrent dans le dictionnaire, “la langue va être marquée de manière durable” d'après un lexicographe
    Actualités
    Franceinfo

    Coronavirus : de nouveaux mots liés à la pandémie entrent dans le dictionnaire, “la langue va être marquée de manière durable” d'après un lexicographe

    Des mots comme "déconfinement", "Covid" ou des expressions comme "geste barrière" ou "distanciation sociale" font leur entrée dans l’édition 2021 du dictionnaire Le Petit Robert.