Publicité

La Somalie accuse l'Éthiopie d'interférence et renvoie son ambassadeur à Addis-Abeba

Le gouvernement somalien a annoncé, jeudi, avoir demandé l'expulsion de l'ambassadeur d'Éthiopie et fermé les représentations éthiopiennes dans le pays. La Somalie reproche à son voisin d'avoir reçu une délégation du Puntland. Cette région semi-autonome somalienne affirme ne plus reconnaître le gouvernement fédéral depuis dimanche.

Nouvel épisode de tensions entre les deux voisins de la Corne de l'Afrique. La Somalie a ordonné, jeudi 4 avril, l'expulsion de l'ambassadeur d'Éthiopie et la fermeture de deux consulats de ce pays qu'elle accuse d'"interférer dans (ses) affaires intérieures".

Dans un communiqué, le gouvernement somalien annonce avoir décidé de la fermeture des représentations éthiopiennes et demande à son ministère des Affaires étrangères "d'informer l'ambassadeur du gouvernement éthiopien en République fédérale de Somalie de retourner dans son pays pour des consultations".

Ce départ doit s'opérer "dans les 72 heures", a précisé le ministre des Affaires étrangères, Ali Omar Ali, dans un message sur X.

Le gouvernement ordonne également que les représentations éthiopiennes dans les régions du Puntland et du Somaliland ferment "d'ici deux semaines" et que leurs personnels éthiopiens quittent le pays "d'ici une semaine"

L'exécutif somalien explique avoir pris cette décision "après avoir réalisé que le gouvernement éthiopien interfère ouvertement dans les affaires intérieures de la Somalie et viole la souveraineté de la Somalie".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Accord maritime avec l'Éthiopie : le Somaliland sur la voie de la reconnaissance internationale ?
Réélection de Tshisekedi, brouille autour du Somaliland, retrait de la Minusma : l'hebdo Afrique
Accord Éthiopie-Somaliland : la Somalie assure qu'elle défendra son territoire "par tous les moyens"