Présidentielle américaine: Biden plaide la fatigue pour expliquer son débat raté face à Trump

Joe Biden a estimé ce mardi 2 juillet que son débat raté face à Donald Trump jeudi s'expliquait par la fatigue liée à ses déplacements internationaux récents, après s'être rendu en France puis en Italie en juin.

Le président américain a jugé que ce n'était "pas très malin" d'avoir "voyagé à travers le monde plusieurs fois" peu avant cette confrontation, et que cela l'avait amené à "presque (s')endormir sur scène", lors d'une rencontre avec des donateurs démocrates près de Washington, en ajoutant: "Ce n'est pas une excuse mais une explication".

"Je n'ai pas écouté mes conseillers", a encore dit le démocrate de 81 ans, cinq jours après ce débat lors duquel il est apparu très confus et parfois complètement perdu face à son prédécesseur républicain, qu'il doit affronter en novembre à l'élection présidentielle.

Une visite en Europe début juin

Jusqu'ici, le principal argument de ses partisans était de dire que Joe Biden avait eu une "mauvaise soirée", passagère, et de souligner qu'il souffrait d'un "rhume" gênant son élocution.

Ce débat calamiteux a suscité un vent de panique dans le camp démocrate, où l'on s'interroge désormais ouvertement sur les facultés de Joe Biden ainsi que sur l'avenir de sa candidature.

Le président américain s'est rendu en France du 5 au 9 juin, pour les cérémonies du Débarquement allié en Normandie et pour une visite d'Etat. Le jour de son arrivée, le 5 juin, après avoir voyagé de nuit, il était resté à son hôtel toute la journée. Il est ensuite allé en Italie du 12 au 14 juin pour un sommet du G7, en enchaînant directement avec un voyage de campagne en Californie.

Le démocrate s'est retranché ensuite pendant six jours pour préparer le débat avec ses conseillers dans la résidence de Camp David, proche de Washington, une période pendant laquelle il n'a pas eu d'activité publique.

Article original publié sur BFMTV.com