Covid-19 : les endroits du globe où le virus progresse le plus

·7 min de lecture
Le nouveau coronavirus continue sa progression dans plusieurs pays, dont le Brésil, qui a dépassé les trois millions de cas.
Le nouveau coronavirus continue sa progression dans plusieurs pays, dont le Brésil, qui a dépassé les trois millions de cas.

Si certains pays ont réussi à maîtriser l’épidémie de coronavirus, elle continue tout de même de progresser aux quatre coins du globe. La situation est particulièrement critique en Inde, au Pérou et en Irak.

Le Covid-19 poursuit sa course folle aux quatre coins du monde. Si certains pays ont réussi à aplanir leur courbe, d’autres enregistrent toujours des contaminations en forte hausse ces derniers jours. Certains n’ont même connu aucune accalmie et voient les chiffres augmenter inlassablement et de façon régulière. Petit tour d’horizon des coins où le virus progresse le plus dans le monde en ce milieu de mois d’août.

En Europe, l’Espagne à la peine

En Europe, après quelques semaines d’accalmie, plusieurs pays connaissent une reprise de l’épidémie de coronavirus. C’est notamment le cas de l’Espagne. Au cours de la dernière semaine, selon des chiffres en date du 14 août, le pays a enregistré en moyenne 3 900 nouvelles contaminations quotidiennes, soit 8,4 pour 100 000 habitants. Déjà très endeuillé par le Covid-19, qui a tué plus de 28 500 personnes, le pays fait à nouveau face à une flambée des cas. Si les médecins espagnols tirent la sonnette d’alarme, le gouvernement, lui, se veut rassurant et affirme que la situation est sous contrôle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sur le Vieux Continent, l’inquiétude monte aussi en Moldavie, au Kosovo et au Monténégro. Les trois pays font d’ailleurs partie, depuis le 13 août, de la liste “écarlate” en raison de la circulation active du virus. Ce qui signifie que les voyageurs français en provenance d’une de ces destinations doivent effectuer un test à leur retour sur le territoire, précise Ouest France.

Le Monténégro avait été relativement épargné, selon les chiffres officiels, jusqu’au début du mois de juin. Et si la moyenne de 54 nouveaux cas par jour cette dernière semaine semble très basse par rapport à d’autres pays, il faut ramener ce chiffre à la population. Sur la période du 7 au 14 août, le taux d’incidence quotidien du Covid-19 - c’est-à-dire le nombre de contaminations pour 100 000 habitants par jour - était de 8,7. Par comparaison, pour cette même période, la France était à 3,3 contaminations quotidiennes pour 100 000 habitants. Le Kosovo connaît un schéma relativement similaire.

La Moldavie, en revanche, a enregistré des cas de Covid-19 dès le mois de mars, mais les contaminations ont beaucoup augmenté à partir du mois de juin. Selon les chiffres officiels, 29 000 personnes ont déjà contracté le nouveau coronavirus depuis le début de l’épidémie. Le pays, niché entre la Roumanie et l’Ukraine, compte actuellement, en moyenne 351 nouveaux cas par jour, soit près de 10 nouvelles contaminations quotidiennes pour 100 000 habitants. Plus que les autres pays d’Europe.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pas de répit aux États-Unis

La catastrophe continue de se poursuivre aux États-Unis. Cette dernière semaine, le pays a connu, en moyenne, 53 200 nouveaux cas quotidiens, soit un taux d’incidence de 16 pour une journée, rapporte le New York Times. Ce qui porte à plus de 5,2 millions le nombre total des contaminations et à plus de 167 000 celui des Américains décédées des suites du Covid-19. Des chiffres pharaoniques qui font des États-Unis le pays le plus meurtri et le plus touché.

Réaction tardive de Donald Trump, refus d’un confinement national, méfiance à l’égard des masques, volonté farouche du président de relancer économiquement son pays... Bien des facteurs expliquent que l’épidémie soit si avancée. La progression semble, cependant, commencer à ralentir : depuis le début du mois d’août, les nouveaux cas quotidiens avoisinent les 52 000, alors qu’ils étaient plutôt aux alentours de 60 000 ou 70 000 en juillet.

Forte hausse en Amérique du Sud

En Amérique centrale et en Amérique du Sud, plusieurs pays connaissent une augmentation significative du nombre de contaminations au Covid-19. C’est notamment le cas au Costa Rica, en Argentine, en Colombie et au Pérou. Ces deux derniers sont d’ailleurs particulièrement inquiétants. Ils ont enregistré, respectivement, une moyenne de 10 800 et de 7 300 nouveaux cas par jour la semaine dernière. Ce qui équivaut à 22 nouveaux cas par jour pour 100 000 habitants en Colombie et 23 au Pérou. Pour la même période du 7 au 14 août, ils ont donc tous deux un taux d’incidence journalier plus important que celui des États-Unis. Outre des chiffres en hausse, le Pérou connaît également le taux de mortalité le plus élevé d’Amérique latine, comme l’a précisé Reuters, devant le Brésil et le Chili.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Au Brésil, le Covid-19 continue sa course folle, sans l’ombre d’une amélioration. La courbe du nombre de nouveaux cas quotidiens ne cesse de croître. Au cours de la dernière semaine, 44 000 contaminations par jour ont été détectées en moyenne, soit un taux d’incidence journalier de 21. Rien que pour le 13 août, 60 000 nouveaux cas ont été recensés. En tout, plus de 105 000 Brésiliens ont perdu la vie des suites du Covid-19. Pour autant, le président Jair Bolsonaro continue de minimiser la situation et assure avoir “la conscience tranquille”.

L’épidémie s’enflamme en Irak

Bien que ne comptabilisant que 21 morts des suites du Covid-19, les Maldives connaissent une forte hausse des contaminations depuis le début du mois d’août, enregistrant entre 130 et 145 nouveaux cas quotidiens ces derniers jours. Un chiffre qui semble dérisoire par rapport au géant brésilien mais qui, rapporté à la population, devient conséquent. Le 13 août, 24,8 nouveaux cas pour 100 000 habitants étaient dépistés, soit un taux d’incidence plus élevé que dans tous les pays précédemment cités. Bien sûr, ces chiffres sont à relativiser puisque chacun a sa propre politique - et ses moyens - concernant le dépistage. Cependant, la hausse des cas dans l’archipel asiatique est indéniable. Le pays vient d’ailleurs de s’ajouter à la liste “écarlate” de la France ce 13 août.

Avec près de 65 000 nouvelles contaminations par jour, l’Inde inquiète particulièrement, d’autant que ce chiffre ne fait qu’augmenter de manière drastique. Mi-juillet, les nouveaux cas quotidiens étaient encore à 32 000 et ont donc doublé en à peine un mois. Le deuxième pays le plus peuplé du monde a même passé la barre des 2 millions de contaminations le 7 août dernier.

En Irak aussi, les contaminations sont à la hausse. Le pays a même dépassé les 3 800 nouveaux cas en 24 heures, ce 13 août, un record depuis le début de l’épidémie. Il avait été relativement épargné jusqu’au mois de mai, mais la courbe ne cesse désormais de monter de façon abrupte et inquiétante, au point que les chiffres des contaminations quotidiennes ont été multipliés par trois entre début juin et début août. Et si l’Irak reste loin derrière l’Iran, où le virus fait des ravages, c’est tout de même l’un des pays les plus endeuillés du Moyen-Orient, avec plus de 5 600 décès liés au Covid-19.

La pandémie progresse donc encore fortement dans certaines zones. En France, d’ailleurs, les contaminations repartent à la hausse depuis la fin du mois de juillet.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS
>>
Ces chiffres qui montrent une reprise en France
>>
Transmission aérienne : qu'est ce que ça change ?
>>
Quels sont les lieux les plus propices aux clusters ?
>>
Faut-il s'attendre à une deuxième vague qui touchera les jeunes ?
>>
Immunité collective, chloroquine, aérosol... Le petit lexique du coronavirus

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles