Zone Interdite - "Un ange", "une pépite", "elle est incroyable", "elle mérite la Légion d'honneur" : la coiffeuse du Village Alzheimer devient le coup de coeur des internautes

·4 min de lecture

Ce dimanche 6 mars 2022, M6 diffusait un Zone Interdite poignant sur la maladie d'Alzheimer et plus précisément sur les formes précoces de la maladie. Entre les bouleversants portraits de malades, dont certains avaient à peine la cinquantaine au moment du diagnostic, les téléspectateurs ont pu heureusement trouver de quoi se réchauffer le cœur : une coiffeuse officiant dans un village Alzheimer leur a fait forte impression.

Capture écran M6 direct/Zone Interdite
Capture écran M6 direct/Zone Interdite

"Alzheimer, un mot qui fait terriblement peur […] Sûrement parce que tous craignons d'y être confrontés", c'est par ces mots qu'a débuté ce dimanche soir le Zone Interdite sur le thème de la maladie d'Alzheimer, présenté par Ophélie Meunier. Originalité du reportage, les équipes de l'émission se sont particulièrement intéressées aux formes précoces de la maladie, peu documentées. La France compte pourtant 33 000 malades atteints avant l’âge de 60 ans.

Ainsi, les caméras ont entre autres suivi Sylvie, diagnostiquée à l'âge de 49 ans. Alors qu'elle était encore aide-soignante, elle remarqua une tendance à se perdre dans les couloirs de l'hôpital ou à faire la toilette plusieurs fois aux mêmes patients. Au moment du tournage, cette femme mariée et mère d'une fille unique expliquait devoir mettre des alertes sur son téléphone pour ne pas oublier de prendre ses médicaments mais également de manger et de boire.

Jérôme, lui, était un enseignant d'histoire-géographie qui vivait une "belle vie" faite de balades à vélo, de marche, de copains. Mais à 54 ans, le couperet tombe. Comme montré dans le reportage, ce père de deux enfants a aujourd'hui beaucoup de mal à trouver ses mots, à se souvenir d'une action entamée et est incapable de donner son âge. Dans son malheur, il a la chance d'être résident depuis une dizaine de jours au Village Alzheimer à Dax. Ce lieu expérimental recrée des conditions de vie normales pour les malades : les déplacements sont libres dans ce qui ressemble réellement à un petit village avec place centrale, café, supérette et même... salon de coiffure !

Et c'est justement au sein de ce salon que les téléspectateurs ont pu découvrir Nathalie, une coiffeuse hors du commun. Après avoir été bénévole dans les Ehpad, celle-ci bichonne à présent les résidents du Village Alzheimer, comme Annick, une ex-aide soignante de 54 ans qui n'a pas prononcé un seul mot depuis son arrivée il y a dix jours. Afin de tenter de débloquer la situation, la coiffeuse a eu une idée très touchante : celle de lui colorer les cheveux avec la même teinte que celle qu'elle arborait avant la maladie. "Cela va être un grand moment !" s'est-elle réjouie d'avance. Avec beaucoup de tendresse et de chaleur humaine, elle a d'abord invité la malade à esquisser quelques pas de danse, avant de commencer sa transformation. Une fois la coiffure terminée, la coiffeuse s'est postée devant elle et l'a complimentée sur la couleur de ses yeux, du même vert que les siens. "Vert" a alors répété Annick, visiblement en confiance pour la première fois depuis des jours. Un seul mot qui augure de jours meilleurs pour la résidente enfin prête à s'ouvrir aux autres grâce à la bienveillance de Nathalie...

Alors que la journaliste demandait à la coiffeuse si cela lui faisait plaisir d'avoir réussi à faire parler la résidente, celle-ci a rétorqué avec émotion "le mot est faible". Un moment très émouvant qui a suscité une pluie de compliments sur twitter.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles