Publicité

OM: la terrible stat sur le manque d’efficacité de Vitinha

L’image hante les supporteurs marseillais depuis 48 heures. Alors qu’il avait la balle du 3-2 au bout du pied samedi soir lors du choc face à Monaco (19e journée de Ligue 1), Vitinha, seul face aux cages vides, n’a pas réussi à pousser le ballon au fond des filets. Un improbable raté qui vient entamer une confiance déjà au plus bas.

Depuis son arrivée, l’attaquant portugais, acheté pour environ 30 millions d’euros à Braga en janvier 2023, est régulièrement pointé du doigt pour son inefficacité. Et une statistique, repérée par La Provence, ne plaide pas en sa faveur: en termes de ratio but/minutes, Vitinha est le pire attaquant olympien depuis le début de l’ère Frank McCourt (2016).

Loin derrière Germain, Benedetto ou Mitroglou

Avec un but toutes les 321 minutes, il est loin derrière Valère Germain (un but toutes les 292 minutes), Dario Benedetto (249 minutes), Cédric Bakambu (205 minutes), Bamba Dieng (182 minutes) ou encore Kostas Mitroglou (150 minutes). Le meilleur buteur de l'ère McCourt sur ce ration est Mario Balotelli avec un but toutes les 118 minutes devant Arkadiusz Milik (126 minutes) et Luis Suarez (134 minutes).

"Le foot est beau parce que tu peux revenir tous les quatre ou cinq jours. On a tous des moments négatifs en carrière, a tenté de positiver Gennaro Gattuso après la rencontre face à Monaco. C'est son cas, mais il a tout pour se refaire, ça ne peut venir que par le travail."

Sauf que Vitinha n’aura peut-être pas le temps de se racheter auprès des supporteurs olympiens. Mis en concurrence par l’arrivée de Faris Moumbagna, qui débarque à Marseille après l’élimination du Cameroun en 8e de finale de la CAN, le Portugais pourrait quitter le club avant la fin du mercato hivernal (ce jeudi 1er février). Comme rapporté par RMC Sport, l’OM n’est pas fermé à l’idée d’un départ. Le club phocéen serait même favorable, avec une seule condition évidente: que l’offre permette à Marseille de limiter la casse par rapport à l’investissement de l’hiver dernier.

Article original publié sur RMC Sport