Adrien Quatennens a repris le travail à l’Assemblée nationale

Deux jours après la reprise des travaux de l’Assemblée nationale, le député du Nord Adrien Quatennens a été aperçu au Palais Bourbon. Sa première apparition au Palais Bourbon depuis sa condamnation pour violences conjugales.
ALAIN JOCARD / AFP Deux jours après la reprise des travaux de l’Assemblée nationale, le député du Nord Adrien Quatennens a été aperçu au Palais Bourbon. Sa première apparition au Palais Bourbon depuis sa condamnation pour violences conjugales.

Le député de la France Insoumise, condamné à de la prison avec sursis pour violences conjugales a été suspendu temporairement du groupe LFI jusqu’en avril prochain. L’élu du Nord siège pour l’instant parmi les non-inscrits.

POLITIQUE - Retour remarqué, mais sur la pointe des pieds. Exclu temporairement du groupe La France insoumise en raison d’une condamnation judiciaire, Adrien Quatennens a été aperçu ce mercredi 11 janvier à l’Assemblée nationale, alors qu’il assistait à une réunion de la commission des Affaires étrangères.

Condamné en décembre à quatre mois de prison avec sursis pour violences conjugales sur son épouse, le député du parti La France insoumise est depuis temporairement suspendu du groupe LFI jusqu’au mois d’avril et donc considéré comme un député non-inscrit au sein du Palais Bourbon.

En décembre, le député Insoumis avait d’ores et déjà fait savoir qu’il comptait revenir « vraisemblablement dès le mois de janvier » à l’Assemblée nationale, ce qui est désormais chose faite. Une première depuis le mois de septembre. Présent à cette réunion de la commission des Affaires étrangères, il a participé à un rapport d’information sur la réforme du corps diplomatique, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Difficile néanmoins pour l’élu de faire sa rentrée en toute discrétion. BFMTV avance à ce sujet que Jean-Louis Bourlanges, député Modem qui dirige la commission des Affaires étrangères, aurait accueilli Adrien Quatennens en le saluant, ajoutant : « Bienvenue dans nos travaux ».

Retour annoncé

Celui qui souhaitait « pouvoir reprendre une activité parlementaire normale », comme il l’avait déclaré lors d’une interview sur BFMTV au lendemain de sa suspension, estimait qu’il n’avait « tué personne ». Il demandait en conséquence de « la proportion » pour pouvoir reprendre ses activités parlementaires.

Pour autant, les différentes sorties du député dans la presse avaient été plutôt mal accueillies au sein de la formation fondée par Jean-Luc Mélenchon. Plusieurs élus du parti, comme Clémentine Autain, estimaient alors que les prises de paroles publiques d’Adrien Quatennens avaient des conséquences « délétères » pour la France Insoumise, au point de « saper la crédibilité » du parti, comme l’avait fait savoir la députée de Seine-Saint-Denis.

Avant de pouvoir reprendre son travail au sein du groupe LFI, à partir du 13 avril prochain, Adrien Quatennens aura pour obligation de suivre un stage de sensibilisation sur les violences faites aux femmes auprès d’associations féministes.

Lire aussi

2022, l’année où les insoumis ont transformé de l’or en plomb

Adrien Quatennens de retour à l’Assemblée ? Le député laisse planer le doute

VIDÉO - Adrien Quatennens, condamné pour violences conjugales, est de retour à l'Assemblée