Jérémy Frérot, séparé de Laure Manaudou, évoque leurs enfants : "Je passe mon temps à (...) je n'en peux plus de ça"

Discret depuis sa rupture avec Laure Manaudou, Jérémy Frérot a révélé comment il vivait sa nouvelle vie de papa ainsi que la manière dont il éduquait leurs fils Lou et Sacha. Un papa sensible, vulnérable et très touchant.

Invité dans le podcast Ça va l'faire de TV Monaco, Jérémy Frérot a évoqué l'éducation de ses enfants ainsi que sa nouvelle vie de papa depuis sa séparation avec Laure Manaudou, officialisée en avril dernier. Parents de deux garçons, Lou né le 18 juillet 2017 et Sacha né le 9 janvier 2021, le couple a désormais mis en place une garde partagée. "T'es quel papa toi ?" interroge le journaliste. "Je suis quel papa ? Je suis le papa qui range sa maison toute la journée parce qu'ils en foutent partout, j'en peux plus de ça ! Je passe mes journées à ranger, à faire des machines. Un papa moderne quoi de 2024" a répondu l'interprète du titre Adieu.

Discutant de sa paternité, Jérémy Frérot a fait savoir qu'il était fier d'être un papa moderne. "Aujourd'hui des papas investis ça existe, des papas qui s'occupent de leurs enfants", a déclaré le journaliste. Et au chanteur de dire : "Ça existe évidemment que ça existe, de plus en plus moi dans mon entourage, je vois énormément de pères s'investir et aménager du temps pour leurs enfants. Et après toute l'explosion du hashtag #MeToo de tout ce qu'on a pu voir comme horreurs d'hommes qui ont fait ce qu'ils ont fait... malheureusement, il fallait passer par ça pour qu'on se rende compte vraiment que le féminisme existait", a révélé l'artiste de 34 ans.

L'éducation de Jérémy Frérot pour ses enfants

Il poursuit : "J'ai l'impression...

Lire la suite


À lire aussi

"Les mots qu'on a dit à nos enfants..." : Jérémy Frérot, séparé de Laure Manaudou, en dit plus sur cette douloureuse annonce
Jérémy Frérot incapable de vivre à Marseille : l'ex de Laure Manaudou a préféré une autre région
PHOTOS Jérémy Frérot séparé de Laure Manaudou, il s'éclate à un festival : câlins, bières et bisous avec "l'essentiel"