Zelensky limoge cinq ambassadeurs ukrainiens à l'étranger

Zelensky limoge cinq ambassadeurs ukrainiens à l'étranger (Volodymyr Zelensky le 6 juillet à Kiev. Par Alexey Furman/Getty Images) (Photo: Alexey Furman via Getty Images)
Zelensky limoge cinq ambassadeurs ukrainiens à l'étranger (Volodymyr Zelensky le 6 juillet à Kiev. Par Alexey Furman/Getty Images) (Photo: Alexey Furman via Getty Images)

Zelensky limoge cinq ambassadeurs ukrainiens à l'étranger (Volodymyr Zelensky le 6 juillet à Kiev. Par Alexey Furman/Getty Images) (Photo: Alexey Furman via Getty Images)

UKRAINE - Une “simple rotation”? Volodymyr Zelensky a limogé samedi 9 juillet l’ambassadeur ukrainien en Allemagne, ainsi que d’autres envoyés à l’étranger, a annoncé la présidence sur son site internet.

Il s’agit des ambassadeurs ukrainiens en Allemagne, en Inde, en République tchèque, en Norvège et en Hongrie, selon un décret. Les raisons de cette décision ne sont pas mentionnées. Toutefois, Il s’agit d’une “simple rotation comme le veut l’usage”, a assuré le président Zelensky, cité par RFI. On ne sait pas encore si ces diplomates se verront confier de nouveaux emplois.

Andriï Melnik, en poste à Berlin, avait jugé ouvertement et à plusieurs reprises que le soutien de l’Allemagne à son pays était timide et hésitant à envoyer des armes à Kiev.

Selon RFI, le président ukrainien a appelé les diplomates ukrainiens à redoubler d’effort pour obtenir pour le pays un soutien international et une aide militaire.

Relations tendues entre l’Allemagne et l’Ukraine

L’Ukraine et l’Allemagne ont des relations délicates, alors que Berlin est très dépendant de l’énergie russe. Samedi 9 juillet, le Canada a décidé, malgré les sanctions frappant la Russie, de restituer à l’Allemagne des turbines destinées au gazoduc russe Nord Stream, actuellement dans des ateliers de Siemens près de Montréal.

L’Ukraine avait instamment prié le Canada de ne pas rendre les turbines qui se trouvent actuellement dans des ateliers du groupe Siemens près de Montréal, au Québec.

Le groupe gazier russe Gazprom avait invoqué ces travaux pour justifier mi-juin une réduction de ses livraisons à l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream.

À voir également sur Le HuffPost: Face à un risque de crise alimentaire mondiale, Zelensky demande la fin du blocus russe des ports ukrainiens

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles