"Très courageux": Gérard Depardieu salue les personnalités signataires de la tribune de soutien

Très discret depuis la diffusion d'images dans lesquelles on le voit tenir des propos obscènes et misogynes, le comédien sort de son silence. Il juge que la tribune de soutien de 56 artistes est "très belle".

"Très courageux": Gérard Depardieu salue les personnalités signataires de la tribune de soutien

Quelques heures après la publication d'une tribune dans Le Figaro, dans laquelle une soixantaine d'artistes dénoncent le "lynchage" médiatique et artistique de Gérard Depardieu, c'est au tour du comédien - mis en examen pour viols depuis 2020 - de s'exprimer.

"Je trouve que c’est très courageux de la part des signataires", a-t-il réagi auprès de RTL, jugeant "cette lettre très belle".

Un texte en réaction à "Complément d'enquête"

56 figures du monde du cinéma et de la chanson ont défendu dans ce texte le "dernier monstre sacré", au cœur d'une polémique politico-médiatique. Parmi eux figurent le réalisateur Bertrand Blier, les actrices Nathalie Baye, Carole Bouquet ou Charlotte Rampling ou encore Carla Bruni, Arielle Dombasle ou Jacques Dutronc.

La diffusion récente d'un reportage sur l'acteur, dans l'émission "Complément d'enquête" sur France 2, a provoqué une onde de choc. Sur ces images, Gérard Depardieu multiplie les propos misogynes et insultants ciblant des femmes et même une fillette.

La scène a fait réagir jusqu'au sommet de l'État. La ministre de la Culture Rima Abdul Malak a dénoncé des propos qui "font honte à la France" et annoncé l'ouverture d'une "procédure disciplinaire" à l'encontre de l'acteur pour éventuellement lui enlever sa légion d'honneur. Mais Emmanuel Macron l'a désavoué la ministre jeudi soir en jugeant qu'elle s'était "avancée".

"Nous ne pouvons plus rester muets"

"Nous ne pouvons plus rester muets face au lynchage qui s'abat sur lui, face au torrent de haine qui se déverse sur sa personne, sans nuance, dans l'amalgame le plus complet et au mépris d'une présomption d'innocence dont il aurait bénéficié, comme tout un chacun, s'il n'était pas le géant du cinéma qu'il est", écrivent les signataires dans cette tribune.

"Lorsqu'on s'en prend ainsi à Gérard Depardieu, c'est l'art que l'on attaque. Par son génie d'acteur, Gérard Depardieu participe au rayonnement artistique de notre pays", ajoutent encore les 56 artistes qui le soutiennent.

"On m’a présenté cette lettre", explique Gérard Depardieu à RTL. "J’ai trouvé qu’elle était belle et j’ai donc dit à son auteur qu’il pouvait la publier."

Sa statue au musée Grévin retirée

Sa fille Julie, avait déjà pris publiquement la parole pour défendre Gérard Depardieu. Elle avait dénoncé "une chasse à l'homme inédite" et "vraiment dégueulasse" tout en reconnaissant qu'il pouvait être "grivois" et "lourd".

Depuis le scandale, Gérard Depardieu a été radié de l'Ordre national du Québec et de son titre de citoyen d'honneur de la commune d'Estaimpuis (Belgique), tandis que sa statue de cire a été retirée du parcours de visite du musée Grévin à Paris. L'acteur, également mis en examen pour viol et agression sexuelle, nie catégoriquement tous les faits qui lui sont reprochés.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Depardieu accusé de viol : Des artistes dénoncent un "lynchage"