"Gérard Depardieu fait honte à la France": Rima Abdul-Malak juge l'attitude de l'acteur "indigne"

Interrogée ce vendredi lors d'un déplacement dans le Tarn-et-Garonne, la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak s'est exprimée au micro de BFMTV sur l'affaire Gérard Depardieu.

Estimant "que ce n'est pas au ministère de la Culture de donner des consignes" aux réalisateurs, la ministre a cependant indiqué que:

"Célébrer Gérard Depardieu, faire des soirées spéciales Gérard Depardieu, des hommages Gérard Depardieu, ça ce sera un peu plus problématique, vu ce qu'on a découvert, et vu les propos absolument choquants qu'on a pu voir dans ce reportage".

"Une attitude irrespectueuse et indigne"

Elle dénonce "une attitude qui se veut sur le ton de la blague et de la provocation, mais qui est en fait irrespectueuse et indigne et qui fait honte à la France, parce que c'est un monument du cinéma dans le monde entier".

L'acteur est visé par des plaintes pour viols et agressions sexuelles des actrices Charlotte Arnould et Hélène Darras. Par ailleurs, des images tournées en 2018 par Yann Moix en Corée du Nord, ont été diffusées dans Complément d'enquête le 7 décembre dernier, montrant Gérard Depardieu tenir de sordides propos déplacés, sexistes et vulgaires.

Cette séquence a suscité de nombreuses réactions dans le monde du cinéma et au-delà. L'acteur a ainsi été radié des rangs de l'ordre national du Québec.

Plusieurs actrices se sont également exprimées, parmi lesquelles Anouk Grinberg et Ariane Labed. Toutes deux ont dénoncé un système "qui permet" un tel comportement. Anouk Grinberg a ainsi évoqué la "monstruosité" des gens du cinéma, qui sont indifférents au mal que l'on fait aux femmes et aux humiliations qu'on leur inflige".

Quelques voix se sont aussi élevées pour défendre Gérard Depardieu. "Je ne connais pas cet homme-là", a indiqué l'actrice qui a déclaré à BFMTV: " "J’ai beaucoup travaillé avec lui, je n’ai jamais eu le moindre problème".

Article original publié sur BFMTV.com