Publicité

"Je suis très énervée" : Karine Le Marchand dénonce le projet de loi agricole et interpelle Macron

La présentatrice de "L'Amour est dans le pré" a vivement critiqué sur les réseaux sociaux le nouveau projet de loi agricole présenté mercredi 3 avril en Conseil des ministres.

Karine Le Marchand continue sa lutte pour soutenir le monde agricole. Après avoir rejoint fin janvier un point de blocage en Seine-et-Marne lors de la colère des agriculteurs, la présentatrice de L'Amour est dans le pré a vivement critiqué dans ses stories Instagram le projet de loi agricole présenté mercredi 3 avril au Conseil des ministres.

"Heureusement que je suis assise, heureusement que je vais rigoler un peu aux Grosses Têtes parce que là je suis sur le cul", a-t-elle réagi.

"Je viens de lire le projet de loi pour l'agriculture, la grande loi qui va nous promettre une souveraineté nationale et franchement je ne sais pas si je dois rire ou pleurer", poursuit-elle. "Il n'y a rien sur la rémunération des agriculteurs".

"Vous n'avez pas compris la colère des gens"

"Aujourd'hui, il y a un SMIC en France. Ça sert à quoi de dire qu'on va revaloriser les métiers de l'agriculture et qu'on va créer une entité qui va aider les jeunes à s'installer si c'est pour qu'ils travaillent 70h par semaine pour gagner 500 balles?"

Ce texte détournerait les jeunes des métiers de l'agriculture et pourrait déboucher sur une situation dramatique pour la France, assure Karine Le Marchand: "Ils n'iront pas et on va tous crever sans ferme et on va dépendre de pays étrangers pour manger ce qu'ils voudront bien nous vendre, aux prix qu'ils voudront nous vendre."

L'animatrice s'adresse ensuite au gouvernement et à Emmanuel Macron: "Je ne pousse pas à l'insurrection mais c'est du foutage de gueule. Je suis très énervée. Je n'ai rien contre vous le gouvernement, mais je pense que vous n'avez pas compris la colère des gens."

Karine Le Marchand avait participé à la colère des agriculteurs fin janvier dernier. Elle avait notamment déploré que la loi Egalim - censée améliorer la rémunération des agriculteurs et mieux valoriser la production agricole - "ne soit pas appliquée". "Ça n'est pas normal", avait-elle dénoncé.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Karine Le Marchand