Publicité

"Ils sont déterminés et calmes" : Karine Le Marchand défend la mobilisation des agriculteurs

L'animatrice de "L'Amour est dans le pré" a affiché ce lundi son soutien au monde agricole en se rendant en Seine-et-Marne sur un point de blocage de l'autoroute A64.

Elle avait promis d'être auprès d'eux, c'est chose faite aujourd'hui. L'animatrice Karine Le Marchand, qui présente l'émission L'Amour est dans le pré, s'est rendue ce lundi 29 janvier sur l'autoroute A64, au niveau Jossigny (Seine-et-Marne), pour afficher son soutien au mouvement des agriculteurs.

"C'est un engagement, j'avais promis, je (le) tiens. Il me semble que c'est important de soutenir cette corporation qui a pour la première fois des chances de faire entendre sa voix", déclare-t-elle sur BFMTV.

"C'est une colère rentrée"

"Ce n'est pas la première fois que des agriculteurs manifestent", souligne encore Karine Le Marchand, affirmant que la "population française ne (les) a jamais autant soutenus".

"C'était très important d'être là auprès d'eux", assure-t-elle en décrivant les agriculteurs comme "déterminés et calmes [...], ils ont à cœur de faire entendre leur voix avec calme et détermination".

Arrivée en milieu d'après-midi au point de blocage, Karine Le Marchand a apporté avec elle des croissants qu'elle a distribué aux agriculteurs toujours mobilisés malgré les annonces de la semaine dernière.

"C'est un point de blocage ici qui est sans violence. Ils sont indignés, c'est une colère rentrée", souligne encore l'animatrice à propos des agriculteurs, "pas des gens qui s'expriment souvent, c'est plutôt des taiseux d'habitude".

"J'ai pas besoin de faire de com"

Karine Le Marchand déplore également que la loi Egalim - censée améliorer la rémunération des agriculteurs et mieux valoriser la production agricole - "ne soit pas appliquée et ça n'est pas normal".

"Tous me disent à quel point la paperasse devient insupportable - les contrôles aussi les empêchent de travailler - à quel point ils n'ont plus les mains dans la terre comme ils voudraient le faire", poursuit-elle.

Interrogée enfin sur les critiques dont elle fait l'objet en raison de sa venue, Karine Le Marchand dit "s'en foutre".

"Il ne fallait pas venir pour deux-trois rageux? [...] J'ai pas besoin de faire de com' en venant ici, et je me fous complètement de ces gens-là", conclut-elle sur notre antenne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Agriculteurs français en colère : quelles revendications ?