TPMP - "Aucun respect pour eux", "C'est de la maltraitance", "C'est affligeant" : les internautes en colère après ce témoignage sur des maltraitances en EHPAD

Le témoignage de Bernard, qui a sa mère en maison de retraite, a choqué les internautes.
Le témoignage de Bernard, qui a sa mère en maison de retraite, a choqué les internautes.

Ce mercredi 25 janvier, Bernard était invité sur le plateau de TPMP pour parler des conditions de vie de sa mère, résidente d'un EHPAD. Il dénonce de la "maltraitance" et un quotidien difficile, malgré des frais très élevés. Sur Twitter, les internautes étaient choqués par son histoire et certains racontent avoir eu un vécu similaire.

Un témoignage fort. Ce mercredi 25 janvier, TPMP était au programme de la soirée de C8. Parmi les nombreux sujets traités, Bernard est venu raconter l'histoire de sa mère. Au décès de son père, il a pris sa mère pendant trois ans chez lui. Puis, il a décidé de trouver un EHPAD mais malgré ses recherches, il ne trouve pas d'établissement adapté pour s'occuper de sa mère. "C'était tous des mouroirs", explique t-il, "ça ne sentait pas forcément bon".

Il découvre alors une résidence non loin de chez sa sœur et décide d'y placer sa mère. À l'époque, c'était une femme de 82 ans, qui n'avait pas de pathologie hormis une mémoire défaillante à la suite de deux AVC. Elle n'a donc ni la maladie d'Alzheimer, ni la maladie de Parkinson. Mais, dès son arrivée, le personnel la met dans un fauteuil roulant. On explique à Bernard que c'est pour "gagner du temps" lorsqu'on emmène les résidents au réfectoire. Pourtant, cette situation passe d'occasionnelle à permanente et la santé de sa mère se dégrade petit à petit. Il déplore des séances de kinésithérapeute peu fréquente auprès de l'EHPAD qui lui répond que "sa maladie la fait dégénérer au niveau de la marche". Pourtant, il emmène sa mère consulter des spécialistes qui lui conseillent de faire ces séances pour la stimuler. L'EHPAD reste silencieux face à ces demandes.

La minute de Cyril Hanouna

Il dénonce une "maltraitance"

À ce moment-là de l'émission, Bernard confie payer 3 500 euros par mois cet établissement. Selon lui, il s'agit de maltraitance. Il continue en expliquant qu'on a mis à sa mère des couches chaque nuit alors qu'elle n'est pas incontinente, ce qui lui causerait des infections urinaires à répétition. TPMP diffuse alors une photo de sa mère, des hématomes au visage. L'émotion monte, Bernard a du mal à s'exprimer : "Elle est tombée". "Ça lui est arrivé d'avoir la cheville foulée alors qu'elle ne marche pas" raconte t-il. Il poursuit en expliquant qu'elle a eu une plaie à l'arrière du crâne. Sur Twitter, les internautes sont révoltés face à cette situation, dénonçant des maltraitances. Choqués par le prix de l'établissement, ils s'indignent sur le réseau social.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vidéo. Ce contenu pourrait également vous intéresser