Publicité

Tournoi VI Nations: le XV de France débute par une lourde défaite face aux Irlandais, il n'y aura pas de Grand Chelem

Le choc a rapidement tourné court. Pour l’entrée en lice du Tournoi des VI nations, l’affiche France-Irlande entre les deux derniers vainqueurs de la compétition a largement souri aux Irlandais, dominateurs de tous les instants à Marseille pour sanctionner un XV de France groggy et en infériorité numérique pendant cinquante minutes (17-38). De quoi mettre fin aux rêves de Grand Chelem et handicaper sérieusement le rêve de victoire finale des Bleus, qui gardent des doutes trois mois et demi après le quart de finale de Coupe du monde perdu face aux Sud-Africains.

>> Revivez France-Irlande

Les Français sous pression

Au milieu de la ferveur incandescente du Vélodrome, les Tricolores ont subi d’entrée la pression des Irlandais, qui ont enchaîné les phases offensives dans les 22m, avant d’être finalement récompensés par les premiers points de Jack Crowley, le successeur de Johnny Sexton (0-3, 7e). Sevrés de ballons, les Bleus ont été handicapés par un carton jaune distribué à Paul Willemse pour un placage à l’épaule sur Porter. Un carton resté jaune après l’analyse du bunker.

Le XV du Trèfle a profité de sa supériorité numérique pour climatiser le public marseillais en inscrivant le premier essai du match. Sur une nouvelle séquence bien huilée et initiée par Bundee Aki, Jamison Gibson-Park a donné de l’air aux tenants du titre (0-10, 17e). Histoire de mettre la tête des Bleus davantage sous l’eau. Car en plus de ne laisser que des miettes à Thomas Ramos et ses coéquipiers, l’Irlande a définitivement enlevé les sourires sur les visages des Bleus en plantant un deuxième essai sous les perches grâce à Taohg Beirne à l’issue d’une séquence offensive de dix phases (3-17, 30e). Un malheur n’arrivant jamais seul, Paul Willemse a quitté ses partenaires pas après la demi-heure, coupable d’un deuxième placage haut, synonyme d’exclusion directe et potentielle lourde sanction à venir.

Touchés mais pas coulés, les Bleus ont fait preuve d’orgueil pour réagir avant la pause. Sur une pénalité rapidement jouée par Mauvaka, Penaud profite des espaces créés par la défense irlandaise pour relancer la France à la pause (10-17, 40e). Son 36e essai en sélection n’a pas effacé les difficultés françaises du premier acte. Des soucis soulignés avec l’absence d’Antoine Dupont.

Première pour Tuilagi

Avec un joueur de moins, les Bleus ont été dominés au sol et ont pris un troisième coup de couteau au retour des vestiaires, avec un essai en coin de Calvin Nash (10-24, 48e). Mais la France n’a pas abdiqué et s’est relancée grâce à un essai sur la ligne de Paul Gabrillagues (17-24, 53e), combiné à un carton jaune du capitaine irlandais Peter O’Mahony, coupable d’avoir écroulé le maul français juste devant son en-but.

Malgré l’entrée du phénomène Tuilagi, les Bleus ont de nouveau montré leurs lacunes en touche, en encaissant l’essai du bonus offensif sur un ballon porté parfaitement conclu par Dan Sheehan (17-31, 63e). Bis repetita en toute fin de match, lorsque Kelleher a scellé le score (17-38, 78e) pour couler définitivement les Tricolores et afficher au grand jour leurs difficultés du moment.

Des maux encore loin d'être guéris pour un XV de France en manque de solution face à la maîtrise implacable des Irlandais, impressionnants après leur échec en quart de finale de la Coupe du monde à l'automne dernier. Le premier test manqué, les joueurs de Fabien Galthié s'inclinent pour la première fois à domicile face aux Irlandais depuis 2018. Déjà dos au mur, ils sont désormais attendus samedi prochain à Murrayfield pour y défier l'Écosse (15h15).

Article original publié sur RMC Sport