Publicité

Stéphane Bern : Le trouble psychique très envahissant dont il souffre expliqué par un médecin

Une manie bien particulière ! Alors qu'il fête ses 60 ans ce mardi 14 novembre, Stéphane Bern avait avoué, il y a peu, souffrir d'un trouble au nom quasi imprononçable, la syllogomanie, qui le handicape beaucoup au quotidien surtout lorsqu'il est chez lui. Mais alors, quelle est cette manie encombrante qui lui empoisonne la vie ? Explications !

Si tout le monde connaît Stéphane Bern, visage incontournable de France Télévisions depuis de nombreuses années, c'est d'abord pour ses grandes passions pour l'histoire et les familles royales... Mais saviez-vous que le présentateur, qui fête ses 60 ans ce mardi 14 novembre, est également atteint d'une maladie très encombrante, au nom imprononçable, qui lui rend la vie impossible ?

C'est en 2020, auprès de nos confrères de Paris Match, qu'il l'avait avoué. "Je suis atteint de syllogomanie : je conserve tout et ne jette rien", avait-il expliqué, confiant ensuite qu'il accumulait chez lui un genre d'objets totalement improbable :"Je collectionne en secret les vieilles boîtes à biscuits Delacre. Celles où figurent les familles royales, notamment la famille royale belge. J'en ai une quinzaine."

Une manie difficile à soigner, mais surtout difficile à vivre : en effet, c'est très encombrant ! "Mon bureau est dans un foutoir total, c'est plein de vie, mais on ne sait plus où marcher !", avait-il ajouté ensuite. On imagine que Yori, son compagnon, avec qui il vit dans un superbe domaine en plein coeur de la campagne, doit être moins fan de toutes ces boîtes de gâteaux qu'il doit supporter !

La syllogomanie peut devenir invivable

Surtout que la syllogomanie est un réel trouble : loin d'être simplement une lubie de personnes qui aiment faire des collections, c'est une véritable pathologie qui peut...

Lire la suite


À lire aussi

Stéphane Plaza accusé de violences conjugales : ce trouble dont il pourrait souffrir, un collaborateur témoigne
Astrid Veillon "humiliée publiquement" à cause d'un trouble dont elle souffre depuis sa naissance, elle se confie
Jacques Chirac : Ce trouble neuropsychologique dont il souffrait et qui a rendu sa fin de vie bien triste