Publicité

Sabrina Ionescu et Stephen Curry se défient à trois points au All Star Game: ces fois où hommes et femmes se sont affrontés

Ce sera assurément l’un des moments forts du All-Star week-end du côté d’Indianapolis. La star WNBA Sabrina Ionescu et le quadruple champion NBA Stephen Curry vont s'affronter, samedi, lors d'un concours à 3 points. Détentrice du record ultime du concours - hommes et femmes confondus - avec un score de 37 sur 40, la joueuse des Liberty de New-York va défier Stephen Curry, meilleur marqueur de l’histoire de la NBA à 3 points. Une première dans le basket, mais qui a déjà été vue dans le passé dans d’autres sports.

• Tennis: "The Battle of the Sexes"

C’est sans doute l’affrontement le plus célèbre entre un homme et une femme. Le 20 septembre 1973, la joueuse de tennis Billie Jean King (39 titres du Grand Chelem, dont 12 en simple) a affronté Bobby Riggs, ancien numéro un mondial à la retraite. Connue pour son engagement pour la lutte pour les droits des femmes, l’Américaine, 29 ans à l'époque, a accepté de relever le défi de l’homme de 55 ans, convaincu qu’il pouvait battre les meilleures joueuses du circuit. Devant 32.472 personnes présentes à Houston et des millions de téléspectateurs, Billie Jean King s’impose finalement en trois manches (6-4, 6-3, 6-3), réduisant au silence Bobby Rings, qui a finalement avoué avoir “sous-estimé” son adversaire. Ce match, intitulé La Bataille des Sexes (The Battle of the Sexes en VO) a d’ailleurs été adapté à l’écran en 2017.

• Boxe: Margaret McGregor éteint Loi Chow

Bien avant que Conor McGregor ne devienne l’une des figures du MMA, sa maman Margaret, alias La Tigresse, a réduit au silence le Canadien Loi Chow devant 3.000 spectateurs à Seattle en octobre 1999, après quatre rounds pour un combat qui restera comme le premier match de boxe officiel entre un homme et une femme. “Je me fiche de savoir qui j'ai en face de moi. Je suis prête à me battre contre n'importe qui”, avait-elle déclaré après sa victoire. Paysagiste à temps partiel devenue professionnelle chez les poids légers à 35 ans après avoir touché au karaté, Margaret Mc Gregor avait demandé à affronter un homme, faute d’adversaires féminins à sa hauteur.

• Football: les sélections féminines moquées pour de larges défaites face à des équipes de jeunes masculines

Les championnes du monde américaines battues 5-2 par les U15 de Dallas en 2017, les U16 lyonnais qui battent les septuples vainqueures de la Ligue des champions féminine en 2021 (3-2) ou encore les joueuses d’Arsenal humiliées par les U15 des Gunners (5-0) quelques mois plus tard… Les défaites des équipes seniors féminines face à des catégories de jeunes masculines ont provoqué beaucoup de moqueries sur les réseaux sociaux, les internautes n’hésitant pas à critiquer le niveau du foot féminin. Pourtant, ces revers ont été minimisés par les équipes, qui ont martelé à plusieurs reprises l’absence de signification de ces rencontres, souvent organisées en marge d’un entraînement.

• Fléchettes: Fallon Sherrock dans l’histoire

Vice-championne du monde féminine de la British Darts Corporation (BDO) en 2015, Fallon Sherrock est entrée dans l’histoire du monde professionnel des fléchettes, en devenant la première femme a remporté un match contre un homme lors des championnats du monde professionnel, le Professionnal Darts Corporation. L’Anglaise (25 ans en 2019) s’est imposée trois sets à deux contre Ted Evetts, 22 ans, malgré la perte de la première manche. “Je suis vraiment heureuse parce que j'ai prouvé quelque chose pour les fléchettes féminines: que les femmes peuvent jouer contre les hommes et les battre, alors croisons les doigts, c'est un pas dans la bonne direction", a-t-elle déclaré après sa victoire.

• Biathlon Summer Tour: le duel honorifique pour le gain du concours du tir

La saison de biathlon ne se concentre pas uniquement entre novembre et mars pour disputer la Coupe du monde. Lors de la préparation estivale, les biathlètes participent à plusieurs compétitions sur des ski-roues en vue de l'hiver. Lors de l’une d’entre elles, au Blink Festival à Sandnes (Norvège) l’été dernier, la Française Justine Braisaz-Bouchet et le Norvégien Tarjei Boe se sont défiés en finale du concours de tir après avoir chacun triomphé dans leur catégorie. Le grand frère de Johannes a finalement blanchi ses cinq cibles en 14”1 sur le tir debout, soit 14 plus rapide que la Tricolore, qui a signé un retour gagnant après une saison blanche pour accueillir son premier enfant.

Article original publié sur RMC Sport