Qui sont les "Pessi", les nouveaux phénomènes de Twitter ?

Maxime Poul
·3 min de lecture
Depuis plusieurs jours, les "Pessi" ont littéralement envahi Twitter. (Twitter/ @KaziPessi)

Depuis quelques jours, un nouveau phénomène a fait son apparition sur Twitter : les "Pessi". D'où tiennent-ils leur nom, qui sont-ils, quel est leur but ? On vous explique.

Ils sont devenus inévitables sur Twitter : les "Pessi". Il s'agit d'un groupe de trolls qui s'en prennent à des personnalités sur le célèbre réseau social à l'oiseau bleu. Pas facile d'établir un lien entre l'origine de leur nom et leurs "actions". En effet, Pessi vient de la contraction entre penalty et le célèbre joueur de football Messi, puisqu'il s'agit à la base de fans de football qui se moquent de l'Argentin et de ses penaltys ratés.

Mais depuis, la mouvement a pris une tout autre tournure et une tout autre dimension. Si les nombreux Pessi ont tout de même gardé en avatar une photo de Lionel Messi chauve, leurs actions, qu'ils appellent des "raids", n'ont plus rien à voir avec le ballon rond. Marlène Schiappa, Pierre Ménès, Mila, Jean Messiha ou même l'ambassade de Chine en France... nombreuses sont les "victimes" des Pessi qui ont littéralement envahi Twitter.

Twitter / @DieuCreaFekir1
Twitter / @DieuCreaFekir1

Des trolls, mais pas de vulgarité

Comme le remarque justement la journaliste Sonia Devillers sur France Inter, on tombe rarement sur des vulgarités de la part des Pessi qui s'encouragent à ne pas proférer d'insultes ni de menaces de mort, pourtant fréquentes sur les réseaux sociaux. Il s'agit donc de trolls qui ont pour objectif d'agir ensemble, de faire des raids et polluer les comptes de personnalités, notamment pour dénoncer des absurdités et parvenir à être en Top Tweets. Cela a été le cas lorsqu'ils s'en sont pris à l'ambassade de Chine en France en dénonçant le traitement réservé aux Ouïghours sous un post qui n'évoquait pourtant que le printemps. Les hashtags #raidpourlesouighours et #pessi sont rapidement arrivés en Top Tweets.

Twitter / @bobitolz
Twitter / @bobitolz

Ils ont également décidé de s'en prendre à Mila, la jeune fille harcelée pour ses propos sur l'Islam, en signalant son compte Twitter en masse pour finalement le faire fermer. Marlène Schiappa et Jean Messiha auraient même passé leur compte Twitter en privé après des "attaques de Pessi".

Lundi soir, ils se sont donné rendez-vous à 20 heures pour s'en prendre à Pierre Ménès, le journaliste sportif de Canal dans la tourmente suite à la diffusion du reportage de Marie Portolano "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste."

"Hurle, miaule, chiale..."

Les Pessi veulent donner un nouveau souffle à Twitter et se considèrent comme les GOAT (acronyme signifiant Greatest Of All Time, meilleur de tous les temps en Français).

Pour cela, ils utilisent un vocabulaire bien à eux, notamment pour s'en prendre à certaines cibles qu'ils appellent les "chialeuses numériques". Hurle, miaule, chiale, aboie, beugle, suffoque, sois digne, pleurniche, malaisant, gênant, culotté, finito, supprime ton compte... le Pessi se contente souvent d'un mot percutant pour remettre un détracteur à sa place. Quoi de mieux qu'un Pessi pour expliquer qui ils sont ?

Twitter/ @AkhiPessi
Twitter/ @AkhiPessi

Mouvement éphémère ou nouvelle communauté Twitter en plein essor ? Il est encore trop tôt pour le dire mais une chose est sûre, le mouvement a d'ores et déjà fait son buzz.

Ce contenu peut également vous intéresser :