Quentin Tarantino n’ira jamais chez Marvel ni DC, voici pourquoi

18 May 2022, Hamburg: Director Quentin Tarantino speaks during his appearance. The OMR digital festival in Hamburg focuses on a combination of trade fair, workshops and party. Photo: Jonas Walzberg/dpa (Photo by Jonas Walzberg/picture alliance via Getty Images)
picture alliance / dpa/picture alliance via Getty I 18 May 2022, Hamburg: Director Quentin Tarantino speaks during his appearance. The OMR digital festival in Hamburg focuses on a combination of trade fair, workshops and party. Photo: Jonas Walzberg/dpa (Photo by Jonas Walzberg/picture alliance via Getty Images)

MARVEL - Ça a le mérite d’être clair, Quentin Tarantino ne réalisera jamais un film Marvel, ni DC. Le réalisateur oscarisé, qui vient de sortir son livre Cinema Speculation, en a expliqué les raisons au cours d’une longue interview accordée au Los Angeles Times le jeudi 3 novembre.

« Il faut être un mercenaire pour faire ce genre de films. Je ne suis pas un mercenaire. Je ne cherche pas de boulot », a-t-il affirmé sans détour. Le cinéaste aborde d’ailleurs le sujet dans son livre. Et d’après lui, nombre de ses homologues sont du même avis, et attendent impatiemment que les films de super-héros perdent de leur superbe, à la manière des comédies musicales dans les années 60.

« L'analogie fonctionne parce que c'est un étranglement similaire », a-t-il ajouté, confirmant au passage qu’il n’était pas le plus grand fan de ce cinéma spectacle, et ce malgré une affection particulière pour Star Wars. « Aujourd'hui, ce n'est pas nécessairement mon type de film préféré, a-t-il confié. Au final, je suis plutôt du genre Rencontres du troisième type, quelque chose de plus vaste, avec un Spielberg qui fait quelque chose d'épique pour les gens normaux, pas juste les cinéphiles. »

Comme le soulignent nos confrères d’Allociné, Quentin Tarantino avait cependant été proche de réaliser un film de super-héros par le passé, puisqu’il s’était engagé sur un projet centré sur un certain Iron Man dans les années 90, avant de se retirer à cause de désaccords.

En 2019, c’est Martin Scorsese, une autre figure d’Hollywood, qui s’était insurgé contre les superproductions Marvel. Avec ses critiques, le réalisateur de Raging Bull avait déclenché une vive polémique. Il avait ensuite rédigé une longue tribune publiée dans le New York Times pour étayer son propos. Une tribune dans laquelle il précisait que les films de superhéros ne lui plaisaient pas et qu’ils lui « semblaient plus proches des parcs d’attractions que des films » tels qu’ils les « avaient connus ».

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi