Publicité

Pourquoi la présence de Taylor Swift à un match de football américain irrite les Républicains

Depuis plusieurs mois, la popstar Taylor Swift s'affiche régulièrement avec son nouveau petit ami, le joueur de football américain Travis Kelce. Ce dimanche, la chanteuse, victime de deepfake pornographique sur X, a ainsi assisté à un match entre les Chiefs de Kansas City et les Ravens de Baltimore, pour soutenir son compagnon.

Mais cette présence, immortalisée par de nombreuses photos, a déclenché la colère des Républicains et l'émergence de multiples théories complotistes sur les réseaux sociaux.

Selon certains politiques, à l'instar de Vivek Ramaswamy - candidat qui s'est retiré de la course à la primaire républicaine au profit de Donald Trump - le couple Taylor Swift Travis Kelce serait "factice" et aurait été créé de toutes pièces pour influencer les résultats de l'élection présidentielle américaine de 2024.

"Il s'agit juste d'une réflexion spontanée, voyons comment elle évoluera au cours des huit prochains mois", a-t-il précisé sur X, suggérant que le Super Bowl, prévu le 11 février prochain sera truqué afin de favoriser "un couple artificiellement soutenu par la culture" qui, selon lui, révélera un "soutien présidentiel majeur" cet automne.

Multiples théories sur Taylor Swift

Alors que sa popularité atteint de nouveaux sommets aux Etats-Unis, la chanteuse Taylor Swift est la cible depuis plusieurs mois de nombreuses théories complotistes sur les réseaux sociaux.

Début janvier, le présentateur Jesse Watters de la chaîne préférée des conservateurs américains, Fox News, a ainsi repris à l'antenne plusieurs théories farfelues insinuant que la superstar travaillerait pour le gouvernement de Joe Biden et serait un pion du Pentagone pour jouer un rôle dans les votes à la présidentielle américaine.

Des commentateurs d'extrême droite accusent également la chanteuse de faire de la magie noire à ses concerts et la figure conservatrice Charlie Kirk s'est même demandé dans son podcast si "elle était encore fertile."

"Non seulement Swift est, de sa PROPRE ADMISSION, une sorcière satanique, elle est aussi un OUTIL DU PENTAGONE pour influencer le vote de MILLIERS de jeunes électeurs", a récemment publié un compte promouvant des théories conspirationnistes du mouvement QAnon sur X.

Un poids majeur pour le soutien électoral

Si Taylor Swift n'est pas un pion du Pentagone, son soutien électoral n'en est pas moins au cœur de toutes les convoitises avant l'élection. "Personne n'a plus de poids, en matière de soutien électoral que Swift", a estimé David Jackson, professeur à l'université de Bowling Green State auprès de l'AFP.

En septembre 2023, la plateforme Vote.org a ainsi enregistré un pic de fréquentation après une publication sur Instagram de la chanteuse invitant ses quelque 270 millions d'abonnés à s'inscrire sur les listes électorales.

Longtemps discrète sur ses convictions politiques, la star avait cependant soutenu ouvertement Joe Biden face à Donald Trump en 2020, accusant le républicain d'avoir "attisé les flammes du suprématisme blanc et du racisme pendant tout (son) mandat".

Par le passé, Taylor Swift a aussi défendu les droits des personnes LGBT+ et s'est opposée à la décision de la Cour suprême de supprimer la garantie constitutionnelle du droit à avorter.

Article original publié sur BFMTV.com