Publicité

États-Unis: le candidat républicain Vivek Ramaswamy jette l'éponge et appelle à voter Donald Trump

Largement distancé et arrivé quatrième lors du caucus de l'Iowa, celui qui était notamment soutenu par Elon Musk a décidé de "suspendre sa campagne".

Un candidat de moins dans les primaires républicaines. Vivek Ramaswamy a annoncé ce lundi "suspendre" sa campagne après l'annonce des résultats du caucus de l'Iowa, où il a terminé à la quatrième position, loin derrière Trump, DeSantis et Haley.

"Il n'y a pas de voie possible pour moi pour être le prochain président", a reconnu Vivek Ramaswamy, qui avait notamment été soutenu par Elon Musk, le patron de X, il y a quelques semaines.

"J'ai appelé Donald Trump pour lui dire que je le félicitais pour sa victoire et qu'à partir de maintenant, il aurait mon soutien entier pour la présidence", a-t-il ajouté.

Avant l'abandon de Haley ou DeSantis?

Coup d'envoi des primaires républicaines, le caucus de l'Iowa a donc stoppé net celui qui n'avait aucune expérience en politique avant de se lancer dans la course à la Maison Blanche.

Sur le terrain, Vivek Ramaswamy, père de deux jeunes enfants, avait fait de son combat contre le "wokisme", la supposée bien-pensance de la gauche américaine, une obsession.

S'il avait accumulé des fans sur les réseaux sociaux et sur X, notamment, il n'a finalement pas réussi à convaincre les électeurs.

Le couperet devrait tomber pour Nikki Haley et Ron DeSantis dans les prochains jours, et potentiellement dès le 23 janvier avec la primaire du New Hampshire.

Le gouverneur de Floride et l'ancienne ambassadrice à l'ONU ont terminé dans un mouchoir de poche à la deuxième et troisième place dans l'Iowa ce lundi, mais sont nettement distancés de 30 points par Donald Trump.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - États-Unis : Donald Trump donné vainqueur des caucus de l'Iowa