Que célèbrent les catholiques lors de la Pentecôte, ce jour férié pas comme les autres ?

La fête de la Pentecôte célèbre la venue de l'Esprit Saint sur les apôtres réunis au Cénacle le 50e jour après Pâques.

Ce dimanche 31 mai, les catholiques du monde entier célébreront la Pentecôte et comme chaque année, elle a lieu 50 jours après Pâques et 10 jours après l’Ascension. Que célèbrent-ils exactement et pourquoi le lundi suivant est-il férié ?

Ce dimanche 31 mai, les catholiques célèbreront la Pentecôte. Il s’agit d’une célébration qui marque la date où Dieu le père envoie l’Esprit Saint sur les Apôtres et Marie, 10 jours après l’Ascension de Jésus vers les cieux. Avant de monter au Ciel, lors de l’Ascension, le Christ avait annoncé aux Apôtres : “Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.” La Pentecôte est donc l’occasion de célébrer l’Esprit Saint, la troisième personne de la Sainte Trinité, représenté par une colombe.

Le nom Pentecôte vient du grec Pentekostê signifiant “cinquantième”, car l’événement se déroule 50 jours après Pâques et la résurrection de Jésus. C’est une fête qui clôt le temps pascal, qui dure sept semaines, et dont elle est le couronnement. Elle s’inspire de la fête juive Chavouot, également fixée au cinquantième jour après la Pâque juive, appelée Pessah.

Jour férié en France, mais pas en Italie

Pâques étant une fête mobile et la Pentecôte se déroulant systématiquement 50 jours après la fête de œufs, c’est tout logiquement que la Pentecôte ne se célèbre pas à la même date chaque année. Elle tombe toujours entre le 10 mai et le 13 juin et se poursuit le lendemain par un jour férié ou chômé dans certains pays, donnant lieu au lundi de Pentecôte. Il s’agit d’un jour férié dans de nombreux pays d’Europe comme la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Norvège, le Danemark, l’Ukraine, la Roumanie, l’Islande ou la Grèce, mais ne l’est pas dans certains pays pourtant de tradition catholique comme l’Italie, le Brésil, le Canada, l’Irlande, l’Espagne, le Portugal ou encore la Pologne.

Depuis 2008, c’est l’employeur qui décide

En France, en 1801, la signature d’un concordat entre l’Eglise catholique et Napoléon a rendu la Pentecôte fériée. Mais en 2004, sous le gouvernement Raffarin, la Pentecôte a changé de statut en devenant un jour de solidarité en faveur des personnes âgées et des handicapés suite à la canicule de l’été 2003 qui entraîna la mort de près de 20 000 personnes. Le lundi de Pentecôte reste l’un des onze jours fériés légaux fixés par le Code du travail, mais n’est plus un jour chômé. Mais depuis 2008, les employeurs peuvent organiser cette journée comme ils le souhaitent. Le lundi de Pentecôte n’est donc plus obligatoirement retenu comme une journée de solidarité, même si c’est encore le cas dans beaucoup d’entreprises. Certains employeurs optent pour la suppression d’un jour de congé ou de RTT, et d’autres en font cadeau à leurs salariés.

Ce contenu peut également vous intéresser :