Ovidio Guzman : Qu’est-ce que le fentanyl, drogue au cœur du trafic du fils d’El Chapo

Tablets suspected to be fentanyl are placed on a graph to measure their size at the Drug Enforcement Administration Northeast Regional Laboratory on October 8, 2019 in New York. - According to US government data, about 32,000 Americans died from opioid overdoses in 2018. That accounts for 46 percent of all fatal overdoses. Fentanyl, a powerful painkiller approved by the US Food and Drug Administration for a range of conditions, has been central to the American opioid crisis which began in the late 1990s. (Photo by Don EMMERT / AFP)
DON EMMERT / AFP Tablets suspected to be fentanyl are placed on a graph to measure their size at the Drug Enforcement Administration Northeast Regional Laboratory on October 8, 2019 in New York. - According to US government data, about 32,000 Americans died from opioid overdoses in 2018. That accounts for 46 percent of all fatal overdoses. Fentanyl, a powerful painkiller approved by the US Food and Drug Administration for a range of conditions, has been central to the American opioid crisis which began in the late 1990s. (Photo by Don EMMERT / AFP)

TRAFIC DE DROGUE - Il est considéré comme le plus grand trafiquant mexicain de fentanyl à destination des États-Unis. Ovidio Guzman, fils d’El Chapo, a été arrêté jeudi 5 décembre à Culiacan lors d’une intervention policière tombée juste avant une visite de Joe Biden au Mexique, où le trafic de drogue et en particulier du fentanyl sera au cœur des discussions.

Et pour cause : cette drogue 50 fois plus puissante que l’héroïne, dont la production et le trafic sont contrôlés par les cartels mexicains, provoque des ravages aux États-Unis. Près des deux tiers des 108 000 décès par overdose enregistrés en 2021 concernaient des opioïdes de synthèse comme le fentanyl.

Chiffre alarmant, la quantité de fentanyl saisie pour la seule année 2022 était supérieure à celle qui serait nécessaire pour tuer l’ensemble de la population américaine (330 millions de personnes), selon l’agence publique de lutte contre le trafic de drogue (DEA).

Cette drogue est à la base un analgésique (anti-douleur) 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, explique sur son site le Center for Disease Control and Prevention (CDC, agence de protection de la santé publique américaine).

Augmenter les effets euphoriques

Mais depuis quelques années, son utilisation a été détournée. Du fentanyl est fabriqué illégalement au Mexique avec des produits chimiques « en grande partie venus de Chine », selon la DEA. Le cartel de Sinaloa, contrôlé par Ovidio Guzman, serait le principal trafiquant.

Le produit est ensuite vendu peu cher sur le marché des drogues. Une partie est distribuée sous la forme de médicaments sur ordonnance contrefaits comme le Percocet, l’OxyContin, le Vicodin et le Xanax. Environ 60 % des médicaments contrefaits contenant du fentanyl testés par la DEA contiennent des doses potentiellement mortelles de fentanyl.

Le CDC précise aussi que le fentanyl est « souvent mélangé avec de l’héroïne et/ou de la cocaïne - avec ou sans la connaissance du consommateur - pour augmenter les effets euphoriques ».

États-Unis et Mexique ont annoncé en 2021 un changement d’approche dans leur politique anti-drogue, se concentrant sur les causes du trafic après 15 années de stratégie uniquement militaire. En se rendant au Mexique ce dimanche 8 janvier, Joe Biden espère « étendre le partage d’informations » sur les précurseurs et « renforcer la prévention ».

À voir également sur Le Huffpost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi