Mort d'Elizabeth II: critiques sur la présence de Liz Truss lors de la tournée de Charles III

Le roi Charles III et la Première ministre britannique Liz Truss, lors de leur première réunion à Buckingham Palace, le 9 septembre 2022. - Yui Mok / POOL / AFP
Le roi Charles III et la Première ministre britannique Liz Truss, lors de leur première réunion à Buckingham Palace, le 9 septembre 2022. - Yui Mok / POOL / AFP

La présence prévue de la Première ministre britannique Liz Truss à des cérémonies à travers le pays pour honorer la mémoire d'Elizabeth II a suscité des critiques dimanche au Royaume-Uni, poussant Downing Street à assurer qu'elle ne l'"accompagnait" pas officiellement dans cette tournée.

"La Première ministre 'n'accompagne' pas le roi et il ne s'agit pas d'une 'tournée'. Elle assistera simplement aux cérémonies", a indiqué Downing Street, face à la polémique naissante accusant Liz Truss de vouloir tirer un profit politique de l'occasion.

La veille, Downing Street avait indiqué que Liz Truss, nommée Première ministre seulement mardi par Elizabeth II, "se (joindrait) au roi lorsqu'il mènera à travers le Royaume-Uni le deuil national, en assistant à des cérémonies de recueillement" en Écosse, Irlande du Nord et au Pays de Galles. Cette idée "a fait se froncer quelques sourcils", a affirmé le Guardian, face aux suspicions que la Première ministre n'en profite pour se mettre en avant.

Éteindre la polémique

"Je peux voir comment cela aide Liz Truss. Je ne vois pas comment cela aide le roi Charles", a ajouté Henry Mance, journaliste au Financial Times. "L'atmosphère de bienveillance aperçue à l'extérieur du palais hier sera difficile à recréer si un responsable politique est présent et se mêle de tout", a-t-il ajouté.

Les équipes de la Première ministre se sont efforcées d'éteindre la controverse naissante. "Ce n'est pas une obligation. Mais la Première ministre estime qu'il est important d'être présent pour ce qui sera un moment important de deuil national dans tout le Royaume-Uni", a précisé Downing Street.

Le nouveau roi doit se rendre dans chacune des quatre nations constituant le pays à la suite de la mort de sa mère. Charles III doit ainsi d'abord assister à une cérémonie de "prières et de recueillement" lundi à la cathédrale Saint-Gilles d'Édimbourg, où sera transportée la dépouille de la reine, disparue jeudi dans sa résidence écossaise de Balmoral.

Le nouveau roi se rendra ensuite mardi à Belfast, capitale d'Irlande du Nord, pour une cérémonie similaire à la cathédrale Saint-Anne. Il voyagera enfin vendredi au Pays de Galles.

Article original publié sur BFMTV.com