Publicité

Le ministre des Armées attendu en Israël pour la 2e fois depuis le début de la guerre

Le président Emmanuel Macron a appelé récemment à "reprendre encore et encore les négociations pour (la) libération" des otages. Dans la bande de Gaza, le bilan humain a dépassé les 25.000 morts selon le Hamas.

Le ministre des Armées Sébastien Lecornu rencontrera ce lundi 22 janvier en Israël des familles d'otages du Hamas, avant de s'entretenir avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et plusieurs membres du cabinet de guerre pour évoquer la situation à Gaza et les risques d'escalade dans la région.

Les échanges porteront "sur la situation à Gaza, sur les efforts pour obtenir la libération des otages et disparus français, sur la protection des populations civiles et le soutien humanitaire apporté par la France" mais aussi sur les efforts pour éviter une "escalade régionale, notamment au Liban et en mer Rouge", où les rebelles yéménites houthis mènent des attaques contre des navires, a indiqué ce dimanche le cabinet du ministre.

Deuxième visite

C'est la deuxième visite du ministre des Armées en Israël depuis le début de la guerre déclenchée par les attaques du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre.

Lors de cette précédente tournée, Sébastien Lecornu s'était rendu, outre Israël, en Egypte, en Arabie saoudite et au Qatar. Il s'est aussi déplacé ultérieurement sur le porte-hélicoptères Dixmude amarré en Égypte près de Gaza et où sont soignés des civils palestiniens, puis dans le sud-Liban où sont déployés 700 soldats français de la Finul, la mission de l'Onu qui fait tampon entre le Liban et Israël.

Le président Emmanuel Macron a appelé récemment à "reprendre encore et encore les négociations pour (la) libération" des otages du Hamas. Dans la bande de Gaza, le bilan humain a dépassé les 25.000 morts selon le Hamas, au 107e jour de guerre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - A Gaza, près de 20.000 bébés nés "en enfer" depuis le début de la guerre, selon l'Unicef