Pour une majorité d’Arabes, stabilité économique et démocratie ne font pas bon ménage

PHOTO KABIL BOUSENA/AFP

Voilà une étude dont les conclusions ne sont guère réjouissantes. Selon un sondage mené auprès d’un échantillon de 23 000 personnes dans neuf pays arabes et les territoires palestiniens, la majorité des personnes interrogées estiment qu’une économie est faible sous un régime démocratique.

Menée entre la fin de 2021 et le printemps 2022 par le réseau de recherche Arab Barometer, basé à l’université de Princeton (États-Unis), pour le compte de la BBC News Arabic, l’enquête révèle un changement de perception collectif par rapport à la précédente enquête, conduite entre 2018 et 2019.

Ces conclusions surviennent un peu plus d’une décennie après le “printemps arabe”, durant lesquels des millions de gens avaient appelé à un changement démocratique – après plus d’un demi-siècle de dictature dans certains pays.

“Les gens sont frustrés par les systèmes en place”

Mais les manifestations monstres de 2011 ont vite viré au chaos ou à la guerre civile, notamment en Syrie, au Yémen et en Libye. Seule la Tunisie a connu une transition démocratique, avant de connaître récemment une amorce de dérive autoritaire. En effet, le référendum organisé en juillet 2022 par le président tunisien, Kaïs Saïed, avait consacré avec plus de 90 % des voix la présidentialisation du pouvoir, tournant la page du parlementarisme instauré en 2014. Ce chiffre triomphal, couplé à une participation très faible, témoigne d’une désillusion croissante de la population.

“Il y a une perception croissante que la démocratie n’est pas une forme parfaite de gouvernement et qu’elle ne réglera pas tout, affirme Michael Robbins, directeur d’Arab Barometer, cité par la BBC. Ce que nous voyons dans toute la région, ce sont des gens qui ont faim, des gens qui ont besoin de pain, des gens qui sont frustrés par les systèmes en place.”

Dans la plupart des pays étudiés, plus de 50 % des personnes interrogées affirment être davantage préoccupées par l’efficacité des politiques menées par leur gouvernement que par le type de gouvernement.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles