Publicité

Hypertrophie de la prostate, cancer de la peau… La santé de Charles et Sarah Ferguson incite les Britanniques à s’informer

Charles, Kate, Sarah... La santé des membres de la famille royale britannique est au cœur des préoccupations de Britanniques depuis plus d'une semaine. Alors que le roi a été hospitalisé pour une opération de la prostate et la princesse de Galles pour une chirurgie abdominale, Sarah Ferguson, la duchesse d'York, a annoncé être atteinte d'un cancer de la peau.

Si la raison de l'opération de la princesse Kate reste secrète, aussi bien le roi que l'ancienne épouse du prince Andrew ont profité de ces annonces pour faire de la prévention et inciter les Britanniques à s'informer. Ce qui semble avoir porté ses fruits, selon les médias britanniques.

Un pic de visites sur le site du NHS

Le NHS, le système britannique de santé publique, a indiqué la page consacrée à l'hypertrophie de la prostate, la pathologie de Charles III, a reçu une visite toutes les cinq secondes le jour de l'annonce de Buckingham, relate The Independent. Une hausse du nombre de visites qui s'est poursuivi pendant plusieurs jours.

Le palais de Buckingham a indiqué dans un communiqué que le roi était "ravi d'apprendre que son diagnostic avait un impact positif sur la sensibilisation à la santé publique".

La communication sur sa santé marque une véritable rupture avec le passé, quand la santé royale était auparavant nimbée de mystère. Avec ce changement de paradigme, le palais de Buckingham souhaite encourager le dépistage de cette pathologie souvent sans gravité mais fréquente chez les hommes plus âgés.

Un fait salué par Downing Street après la sortie du roi de l'hôpital, lundi 29 janvier. Le Premier ministre Rishi Sunak est "évidemment heureux que le roi se rétablisse si rapidement", a indiqué son porte-parole. "Je crois savoir que le site web du NHS a connu une augmentation significative du nombre de personnes qui l'ont consulté à ce sujet, et c'est tout à son honneur", a-t-il ajouté.

La duchesse d'York rappelle l'importance du dépistage

Outre l'hypertrophie de la prostate, les Britanniques ont également cherché à se renseigner sur le cancer de la peau, dont souffre Sarah Ferguson, la duchesse de York. La page du NHS consacrée à cette maladie a été visitée une fois toutes les 13 secondes lors des deux jours suivants suivant son annonce, soit une hausse de 741%, indique Skynews.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Sarah Ferguson, pour qui ce diagnostic a été un "choc", a aussi rappelé l'importance du dépistage. Sur Instagram, elle explique que son cancer a été repéré tôt, grâce "à la grande vigilance" de son dermatologue et rappelle à "toutes les personnes qui lisent son message" l'importance d'aller se faire dépister régulièrement.

"Je crois que mon expérience illustre l'importance de vérifier la taille, la forme, la couleur, la texture et l'apparition de nouveaux grains de beauté qui peuvent être le signe d'un mélanome", a conclu la duchesse d'York.

Article original publié sur BFMTV.com