Guerre en Ukraine: plus de 70.000 réfugiés ukrainiens bénéficient de l'allocation pour demandeurs d'asile en France

Des réfugiés ukrainiens sont accueillis sur le ferry Le Méditerranée, dans le port de Marseille, le 27 avril 2022 - Nicolas TUCAT © 2019 AFP
Des réfugiés ukrainiens sont accueillis sur le ferry Le Méditerranée, dans le port de Marseille, le 27 avril 2022 - Nicolas TUCAT © 2019 AFP

Deux mois après le début du conflit, les chiffres se précisent. Selon l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), plus de 70.000 Ukrainiens bénéficient actuellement de l'allocation pour demandeurs d'asile (Ada) en France.

34.700 cartes Ada ont été délivrées à des familles ukrainiennes, a indiqué l'organisme sous tutelle du ministère de l'Intérieur qui verse cette allocation. "Nous dépassons ce jour les 70.000 déplacés ukrainiens couverts par l'allocation", a souligné le directeur général de cette administration, le préfet Didier Leschi.

5,3 millions de réfugiés

Il s'agit de l'indicateur le plus fiable pour mesurer le nombre de déplacés ukrainiens installés en France depuis l'invasion russe du 24 février. Le ministère de l'Intérieur fournissait jusque-là des estimations fondées sur les contrôles de la police aux frontières (Paf): or ces chiffres incluent les Ukrainiens qui poursuivent leur route vers d'autres pays comme l'Italie ou les personnes arrivées sur le sol français sans avoir été contrôlées.

876450610001_6304839855001

L'allocation pour demandeurs d'asile, attribuée aux réfugiés ukrainiens même si ces derniers n'ont pas besoin de demander l'asile (ils bénéficient de la "protection temporaire" enclenchée par l'Europe), s'élève à 6,80 euros par jour et pour une personne.

Au total, en mars, la France comptabilisait 135.466 bénéficiaires de l'Ada, en forte hausse par rapport au mois précédent (107.039, +26,6%) mais stable comparé à mars 2021 (+1%).

Le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies recensait mardi plus de 5,3 millions de réfugiés qui ont fui l'Ukraine.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles