Publicité

Grippe: la campagne de vaccination prolongée jusqu'à la fin du mois de février

L'épidémie de grippe s'intensifie. Selon les données de Santé publique France le 24 janvier, toutes les régions de métropole et une partie élargie de l'Outre-mer sont concernées et observent une circulation plus intense des virus grippaux.

Par conséquent, les autorités de santé ont décidé de prolonger la campagne de vaccination contre la grippe jusqu'au 29 février, alors qu'elle devait prendre fin fin janvier.

Une vaccination plus faible que l'an dernier

Au 30 novembre, la couverture vaccinale chez les personnes à risque ciblées par la campagne était de 38% dont 42,8% chez les plus de 65 ans et 20,9% chez les moins de 65 ans à risque de grippe sévère. Selon Santé publique France, ces chiffres sont inférieurs à ceux de la saison dernière à la même date.

La vaccination contre la grippe est recommandée chaque année pour les personnes de 65 ans et plus, celles présentant des maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes souffrant d'obésité, et à certains professionnels, dont ceux travaillant dans un établissement de santé. Elle est conseillée pour protéger les personnes à risque de développer une forme grave de la grippe.

L'importance des gestes barrières

Pour être doublement protégés, les autorités sanitaires recommandent que les personnes prioritaires soient également vaccinées contre le Covid-19. Il est d'ailleurs possible de se faire vacciner en même temps.

Le virus de la grippe survient chaque année, habituellement d'octobre à mars, et touche entre 2 et 6 millions de personnes. En moyenne, en France, 2.000 vies par an sont sauvées chaque année chez les personnes de 65 ans et plus grâce à la vaccination, rapporte le site vaccination-info-service.

Contre les virus grippaux, et également le Covid-19 et d'autres maladies hivernales, les professionnels de santé insistent sur l'importance des gestes barrières: se laver les mains, utiliser un mouchoir jetable, porter un masque ou encore être prudents en présence de personnes fragiles.

Article original publié sur BFMTV.com