Publicité

"Vos enfants ne vont pas mourir en Ukraine": Zelensky répond à Macron sur l'envoi de troupes

"Tant que l'Ukraine tient, l'armée française peut rester sur le territoire français", assure Volodmyr Zelensky. Invité exceptionnel de BFMTV ce lundi 11 mars, le président ukrainien a réagi aux propos de son homologue français à propos de l'envoi de troupes françaises en Ukraine.

Sur cette question, Emmanuel Macron avait affirmé que rien n'était exclu. Des déclarations qui avaient suscité une vague de réactions et d'indignation dans le pays et parmi les dirigeants occidentaux, qui ont balayé cette possibilité.

S'il dit vouloir "en discuter plus en détails quand Emmanuel Macron" se rendra en Ukraine, Volodymyr Zelensky affirme "comprendre" les propos du président français.

L'Ukraine n'est pas membre de l'Otan

"Le fait qu'il ait dit qu'on ne puisse 'rien exclure', je pense tout d'abord que c'est lié à Vladimir Poutine: tant que l'Ukraine tient, l'armée française peut rester sur le territoire français", assure Volodymyr Zelensky.

"Mais si Poutine parvient à attaquer un autre pays de l'Otan", la situation sera bien différente, estime-t-il.

"Ce sont les pays de l'Otan qui seraient amenés à décider d'envoyer ou pas leur armée", ajoute-t-il, faisant référence à l'article 5 du traité qui stipule qu'une attaque contre un membre déclenche une riposte de l'Alliance.

Pour autant, Volodymyr Zelensky assure aux Français que "vos enfants ne vont pas mourir en Ukraine" car son pays n'est pas membre de l'Otan.

"Des personnels techniques" en Ukraine?

Ainsi, selon le président ukrainien, Kiev n'a pas besoin de troupes étrangères sur son territoire. Cependant, "pourquoi ne pas réfléchir à des personnels techniques qui viendraient en Ukraine", a-t-il interrogé en évoquant les chars Leopard ou canons Caesar qui "sont renvoyés en Europe pour être réparés".

Interrogé sur le durcissement de discours d'Emmanuel Macron à l'égard de Vladimir Poutine, Volodymyr Zelensky a répondu: "Je pense qu'il a compris que Vladimir Poutine l'a trompé, je pense qu'il ne lui fait plus confiance".

Article original publié sur BFMTV.com