Publicité

Emmanuel Macron appelle pour la première fois à "un cessez-le-feu" entre Israël et le Hamas

Ludovic MARIN / POOL / AFP

Des propos inédits. Lors d'une conférence humanitaire organisée ce jeudi à l'initiative de la France, Emmanuel Macron a appelé à un arrêt des combats entre Israël et le Hamas.

"Aujourd’hui, la situation est grave et se dégrade chaque jour davantage. Il faut une pause humanitaire très rapide et œuvrer à un cessez le feu", a lancé le chef de l'État à l'Élysée.

Une demande pressante des ONG

De quoi faciliter l'arrivée de l'aide humanitaire qui n'arrive qu'au compte-gouttes depuis le début des bombardements incessants d'Israël dans la bande de Gaza, depuis les attaques du Hamas le 7 octobre dernier.

Le message peut-il être entendu? Le gouvernement israélien n'est représenté à cette conférence et les pays arabes n'ont pas envoyé pas de représentants du plus haut niveau. Mais les ONG présentes devraient saluer cette prise de parole d'Emmanuel Macron. Treize d'entre elles ont appelé ce mercredi à un "cessez-le-feu immédiat".

"Un siège complet" depuis plus d'un mois

Il y a urgence alors que l'ONU estime les besoins en aide pour la population de Gaza et de Cisjordanie à 1,2 milliard de dollars jusqu'à fin 2023. La bande de Gaza est soumise depuis les attaques du Hamas à un "siège complet", privant les habitants de livraisons d'eau, de nourriture et d'électricité.

Philippe Lazzarini, le chef de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a indiqué avoir vu des enfants qui "mendiaient pour avoir de l'eau et un bout de pain" ce mercredi sur France inter.

"Si on veut vraiment protéger des vies, ce qui ne doit pas empêcher Israël de se défendre, cela doit passer par la remise à l'accès de l'eau, de l'énergie et de cette trêve qui doit conduire à un cessez-le-feu", a encore précisé Emmanuel Macron.

5 millions d'aide au développement en plus

Le président a annoncé par ailleurs vouloir porter l'aide de la France à 100 millions d'euros. L'aide au développement de la France, que certains députés souhaitent suspendre, s'est chiffré à 95 millions d'euros en 2022.

Les frappes de représailles d'Israël, qui s'est promis d'"anéantir" le Hamas, ont fait plus de 10.000 morts, essentiellement des civils, selon le mouvement islamiste palestinien.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, la France a livré 17 tonnes de fret humanitaire à destination de Gaza au moyen d'un vol militaire via l’Égypte. Deux autres vols militaires, prévus dans les prochains jours, achemineront 37 tonnes supplémentaires d'aide. Le Tonnerre, un porte-hélicoptère médicalisé de l'armée française, est également positionné en Méditerranée pour soutenir les opérations de secours.

Cet appel a-t-il des chances d'être entendu? Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a de nouveau exclu mercredi tout cessez-le-feu sans la libération des otages détenus par le Hamas.

Article original publié sur BFMTV.com