Débat Lula-Bolsonaro, Jerry Lee Lewis, Russie : les informations de la nuit

MAURO PIMENTEL / AFP

Au Brésil, un dernier face-à-face Lula-Bolsonaro tendu avant le second tour de la présidentielle. Le dernier débat télévisé entre l’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva et le chef de l’État d’extrême droite sortant Jair Bolsonaro a été marqué par de vifs échanges, vendredi 28 octobre, à deux jours du second tour. Les deux candidats à la présidentielle ont échangé des accusations de corruption et se sont affrontés au sujet de l’économie, retient Folha de S.Paulo. “Celui qui obtiendra le plus de voix l’emportera”, a dit M. Bolsonaro à propos de l’élection, semblant accepter le résultat des urnes.

Mort à 87 ans de Jerry Lee Lewis, légende du rock’n’roll. Le musicien américain Jerry Lee Lewis, qui “était considéré comme l’un des principaux fondateurs du rock’n’roll, avec Elvis Presley, Chuck Berry et Little Richard”, est mort vendredi près de Memphis, dans le Tennessee, rapporte le Los Angeles Times. Il avait 87 ans. La cause du décès n’a pas été révélée. Jerry Lee Lewis avait été hospitalisé début 2019 après avoir subi un accident vasculaire cérébral, l’obligeant à annuler les concerts qui étaient prévus au printemps et en été. “Les deux premiers succès du chanteur-pianiste, Whole Lotta Shakin’ Goin’ On et Great Balls of Fire, étaient des incarnations définitives de l’allure primale du rock’n’roll”, écrit le journal.

La Russie achève sa “mobilisation partielle”, 82 000 réservistes envoyés au front. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé vendredi que la “mobilisation partielle” de réservistes annoncée par Moscou en septembre dernier pour soutenir l’effort de guerre en Ukraine, que le Guardian qualifie de “controversée”, était terminée. Il a indiqué que 82 000 réservistes avaient déjà été envoyés en Ukraine, “reflétant ce que l’Occident a appelé un effort désespéré pour arrêter la contre-offensive de Kiev avec des troupes mal entraînées”, note le journal britannique, tandis que 218 000 autres étaient dans des centres d’entraînement. L’auteur de l’article précise qu’il n’a pas été possible de vérifier les chiffres cités.

[...] Lire la suite sur Courrier international