Publicité

Cyclisme: Mathieu Van der Poel favori du Tour des Flandres, les Français sans grandes illusions

Avec Tadej Pogacar absent (vainqueur sortant concentré cette année sur la conquête du Giro) et Wout Van Aert sur un lit d'hôpital, la voie est libre pour Mathieu van der Poel au Tour des Flandres, où le Néerlandais peut devenir dimanche 31 mars le septième coureur de l'histoire à s'imposer une troisième fois. Côté tricolore, les chances de s’imposer sur une des plus importantes courses d’un jour sont infimes.

La terrible chute qui a coûté de multiples fractures mercredi 27 mars à Van Aert prive le deuxième Monument de l'année, après Milan San-Remo, d'un duel très attendu entre le Belge et son rival de toujours. Le « Ronde », point culminant de la « quinzaine sainte », reste un spectacle total pour les amateurs de cyclisme et les centaines de milliers de spectateurs qui vont s'agglutiner le long des monts de la Flandre orientale, entre Anvers et Audenaarde.

Un boulevard pour Van der Poel

Le Tour des Flandres ressemble plus que jamais à un boulevard pour Van der Poel, d'autant qu'un autre outsider, Jasper Stuyven, s'est également brisé la clavicule mercredi et que Mads Pedersen, écorché et contusionné, y a aussi laissé quelques plumes. Van der Poel était, lui, dans son canapé, au repos après avoir remporté le Grand Prix E3 en solitaire et finit deuxième de Gand-Wevelgem derrière Pedersen.

Côté Français, on ne peut pas dire que c’est la fête. Il faut noter que seuls trois représentants tricolores ont remporté le Tour des Flandres. Jacky Durand, vainqueur en 1992, attend toujours un éventuel successeur.


Lire la suite sur RFI