Publicité

Crise de l'arbitrage: Philippe Diallo soutient Antony Gautier face aux clubs de Ligue 1 et appelle à "l'apaisement"

Le président de la Fédération française de football (FFF), Philippe Diallo, a soutenu le patron de l'arbitrage français, Antony Gautier, dont 17 clubs de Ligue 1 avaient demandé le départ, et a appelé à "l'apaisement", samedi. "Antony Gautier va poursuivre évidemment sa mission", a déclaré le dirigeant à l'issue de la défaite de l'équipe de France contre l'Allemagne (2-0) à Décines. "Il faut que l'arbitrage français retrouve sa sérénité", a poursuivi Diallo, demandant à "faire en sorte que la fin de saison de l'arbitrage se déroule dans une ambiance apaisée."

Vendredi, 17 clubs de Ligue 1 ont demandé dans un communiqué le départ du Directeur technique de l'arbitrage (DTA) Antony Gautier, estimant que "le dialogue et la confiance (étaient) définitivement rompus". Seul Strasbourg, présidé par Marc Keller, membre du comité exécutif de la FFF, n'avait pas signé ce document. "Antony Gautier a ma confiance pour mener l'arbitrage français", a précisé le président, rappelant que le directeur de la DTA allait "assurer l'intérim de Stéphane Lannoy", directeur technique de l'arbitrage délégué au secteur professionnel, qui a été licencié par la FFF.

Diallo "ouvert sur les réformes de l'arbitrage pour le futur"

"L'arbitrage de notre Ligue 1 ne semble pas aujourd'hui au niveau des enjeux, comme l'illustrent les nombreuses erreurs et polémiques, chaque weekend, sur la quasi totalité des pelouses de Ligue 1", assuraient les 17 clubs dans ce communiqué. "Les images fournies par le VAR et à la disposition des arbitres les rendent encore plus incompréhensibles, encore moins acceptables", ajoutaient-ils, demandant "le changement de Monsieur Antony Gautier (...) avec qui le dialogue et la confiance sont définitivement rompus".

Ce communiqué intervient alors que l'arbitrage français traverse une très grave crise, entre polémiques sur les décisions des officiels, utilisation de la VAR et lutte d'égos. Cette situation a abouti au licenciement de Stéphane Lannoy, réputé proche des dirigeants des clubs pros, mais contesté par une partie des arbitres et en froid avec Antony Gautier.

Le président Diallo a tenu à "rappeler quelques principes assez simples: la Fédération a la compétence sur l'arbitrage et son indépendance, c'est une ligne rouge." Il s'est dit "ouvert sur les réformes de l'arbitrage pour le futur, il y a eu incontestablement un certain nombre d'erreurs, mais ont les a identifiées." Diallo ne veut "pas rajouter de la polémique à la polémique" mais "retrouver de l'apaisement pour que le championnat se finisse dans de bonnes conditions."

Article original publié sur RMC Sport