Publicité

Arbitrage: la démission d'Antony Gautier réclamée par tous les clubs de Ligue 1 (sauf un)

Arbitrage: la démission d'Antony Gautier réclamée par tous les clubs de Ligue 1 (sauf un)

La crise de l'arbitrage dans le foot français continue. 17 clubs de Ligue 1 demandent, dans un communiqué publié vendredi 22 mars, le départ d'Antony Gautier de son poste de directeur technique de l'arbitrage à la Fédération française de football (FFF). L'identité du 18e club, qui ne s'est pas joint à cette prise de position, n'a pas été divulguée.

"L'arbitrage de notre Ligue 1 ne semble pas aujourd’hui au niveau des (...) enjeux, comme l’illustrent les nombreuses erreurs et polémiques, chaque weekend, sur la quasi totalité des pelouses de Ligue 1. Les images fournies par le VAR et à la disposition des arbitres les rendent encore plus incompréhensibles, encore moins acceptables (...) Les clubs demandent le changement de Monsieur Antony Gautier, l'actuel directeur de l’arbitrage de la Fédération Française de Football (FFF), avec qui le dialogue et la confiance sont définitivement rompus", écrivent ces clubs de Ligue 1.

Lutte d'influence

Les pensionnaires de L1 réclament également "la diffusion de l'audit menée par Madame Dominique Laurent et transmis au (comité exécutif) de la FFF, ainsi que les mesures proposées qui pourront servir de base de réflexion, de discussion et d’évolution entre toutes les parties concernées et notamment une réorganisation et une redéfinition du rôle très ambigu de la commission fédérale des arbitres."

Ce communiqué intervient alors que l'arbitrage français traverse une très grave crise, entre polémiques sur les décisions des officiels, utilisation de la VAR et lutte d'egos. Cette situation a abouti au licenciement par la FFF de Stéphane Lannoy, directeur technique de l'arbitrage délégué au secteur professionnel, réputé proche des dirigeants des clubs pros, mais contesté par une partie des arbitres et en froid avec Antony Gautier.

Jusqu'à la fin de saison, Antony Gautier doit assurer l'intérim en cumulant trois casquettes, celle de patron des arbitres français, celle de responsable des arbitres professionnels et celle de manager de l'assistance vidéo.

Article original publié sur RMC Sport