Coronavirus : quelle est la situation au Portugal ?

·4 min de lecture
Le Portugal est en état d'urgence depuis le 19 mars en raison du Covid-19. Les écoles sont fermées et les activités des bars ou des restaurants sont limitées.

Épargné par le coronavirus Covid-19 un peu plus longtemps que ses voisins européens, le Portugal est tout de même en état d’alerte maximale et le pic d’épidémie ne semble pas encore atteint. Point sur la situation.

13141 cas et 380 décès. Ce sont les chiffres annoncés du nombre de personnes touchées par le Covid-19 au Portugal au 8 avril. Des chiffres moins élevés que ceux des voisins européens comme l’Espagne, l’Italie ou la France, mais certains doutent des données révélées quotidiennement par la Direction générale de la santé.

Depuis le 19 mars, le Portugal est en état d’urgence. Le gouvernement a demandé à ses habitants de rester chez eux et a décidé de fermer tous les commerces excepté “les services essentiels à la vie des personnes.” S’il n’y a toujours pas de confinement total de la population, l’alerte est maximale dans le pays depuis le 26 mars, les autorités ayant enclenché la “phase d’atténuation des risques”. Les écoles sont fermées et les plages, parcs et jardins sont interdits.

Le 2 avril, le Parlement portugais a approuvé la prolongation de 15 jours de l'état d'urgence pour freiner la propagation du virus. “S'il était nécessaire de décréter l'état d'urgence il y a 15 jours, il est essentiel de le renouveler aujourd'hui. Tous les efforts que nous avons déployés jusqu'à présent seront compromis s'il ne se poursuivent pas”, a déclaré le Premier ministre, Antonio Costa.

Les immigrés régularisés

La situation dans les hôpitaux du pays est préoccupante. Le nombre de cas se multipliant ces derniers jours, les hôpitaux se retrouvent vite saturés, c’est pourquoi tous les établissements de santé du pays sont réquisitionnés tout comme le stade universitaire de Lisbonne, transformé en hôpital de 500 lits, afin d’accueillir les malades atteints d’autres pathologies. 4000 tests sont réalisés dans le pays tous les jours mais grâce à une forte mobilisation scientifique nationale, plus de 10 000 pourront être réalisés quotidiennement. Depuis le 30 mars, le gouvernement effectue une opération de dépistages du Covid-19 dans les maisons de retraite du pays.

À LIRE AUSSI >> “On va mourir ici” : l'enfer du confinement en logement insalubre

Le Portugal a récemment décidé de régulariser temporairement la situation de ses immigrés ayant déposé une demande d'asile avant le passage en état d’urgence pour les protéger du Covid-19. Grâce à ça, ils auront accès aux soins médicaux et aux différentes aides sociales sur présentation de leur demande de régularisation, afin qu’ils obtiennent les mêmes droits que les citoyens portugais. “En temps de crise, c’est un devoir pour une société solidaire que d’assurer l’accès des migrants à la santé, à la stabilité de l’emploi et au logement” a expliqué Eduardo Cabrita, le ministre de l’Intérieur.

Le plus jeune décédé d’Europe

Dimanche 29 mars, le pays aurait enregistré le décès de la plus jeune victime du Covid-19 en Europe selon certains médias portugais. Il s’agit de Vitor Godinho, un adolescent âgé 14 ans qui souffrait “d’une situation clinique complexe, avec d’autres pathologies graves” selon Graça Freitas, directeur général de la santé portugais. Son décès a suscité une grande vague d’émotion dans le pays. Mais d’après les informations du Jornal de Notícias recueillies auprès d’un parent de la victime, il serait en fait décédé des suites d’une méningite.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS
>>
Martin, Français expatrié en Chine : "La quarantaine, ce n'est pas la fin du monde"
>>
Quelles sont les régions françaises les plus touchées ?
>>
Qui est Didier Raoult, le professeur qui pense avoir trouvé un remède contre le coronavirus ?
>>
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>>
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>>
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles