Coronavirus : pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?

Si de nombreuses équipes de chercheurs du monde entier travaillent pour trouver un vaccin contre le nouveau coronavirus, ce dernier ne verra pas le jour avant 2021.

Les cas de nouveau coronavirus se développent partout dans le monde et il n’existe toujours pas de vaccin. À l’aide d’un expert, Yahoo Actualités vous explique pourquoi.

Alors que le nombre de gens infectés par le Covid-19 ne cesse d’augmenter au fil des jours, aucun vaccin n’a pour le moment été trouvé. Pourtant, de nombreuses équipes de chercheurs du monde entier y travaillent, mais le vaccin ne verra pas le jour prochainement.

De nombreuses étapes

Les chercheurs ont annoncé travailler sur un vaccin contre le Covid-19 depuis plusieurs semaines, mais la fabrication d'un vaccin constitue un processus long, composé de plusieurs étapes : “La première étape d’un vaccin est d’identifier le virus, ce qui a été fait. Il est cartographié et on a mis des tests au point”, nous explique Gérald Kierzek, médecin urgentiste.

Le génome du virus a été séquencé intégralement par l'Institut Pasteur, qui l’a ensuite partagé avec la communauté scientifique du monde entier. “Il y a donc déjà des vaccins qui sont en cours de développement un peu partout dans le monde, notamment en France, et seront disponibles dans quelques semaines. Le problème est qu’une fois que le vaccin est trouvé, il y a des phases d’essais cliniques réglementaires avec des contrôles et d’autres études pour pouvoir ensuite le mettre en production, soit la dernière phase, tout en sachant que la production prend du temps. C’est-à-dire que même si le vaccin est trouvé dans quelques semaines, il faudra plusieurs mois avant qu’il soit développé et produit.”

Des projets qui avancent

Le gouvernement chinois a annoncé qu'il pourrait lancer ses premiers essais cliniques sur l'Homme dès la fin du mois d’avril, avec différentes techniques de conception du vaccin (utilisation d'un coronavirus inactivé, utilisation du génie génétique...). En France, l’Institut Pasteur travaille sur un projet différent en détournant le vaccin contre la rougeole en modifiant son patrimoine génétique, afin de lui faire adopter à sa surface les même protéines que celles du coronavirus, comme l’explique Sciences et Avenir. Ce vaccin sera testé sur l’animal avant l’été. Quatre autres vaccins sont actuellement en préparation en Europe, selon les informations de TF1.

Pas avant un an

En revanche, comme nous l’a confié Gérald Kierzek, il faudra être patient avant de voir un vaccin sur le marché. Le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, président de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a annoncé qu'il faudrait un an au minimum avant d'obtenir un vaccin : “Le vaccin est quelque chose sur le long terme, car cela pourrait prendre jusqu'à 12 ou 18 mois”, a-t-il déclaré. De son côté, l'Institut Pasteur explique qu’un vaccin sera disponible au plus tôt à la fin de l'été 2021.