Coronavirus : ce que l'on sait des jeunes victimes

Un malade du Covid-19 évacué en ambulance / photo d'illustration

Plusieurs décès attirent particulièrement l’attention : celui d’une Italienne de 5 ans, d’un Belge de 12 ans et d’un Britannique de 13 ans.

À 5 ans, 12 ans, et 13 ans, ce sont les trois victimes les plus jeunes du Covid-19 recensées en Europe. Trois cas qui ont suscité beaucoup d’émotions et d’interrogation autour de la mortalité des plus jeunes.

La plus jeune victime du coronavirus recensée sur le continent européen est Italienne. Une fillette de 5 ans est décédée des suites de complications liées au coronavirus, ont annoncé les autorités sanitaires italiennes, jeudi 2 avril. La fillette, qui résidait dans le nord-est du pays, souffrait de très graves pathologies et était sous traitement depuis longtemps.

En France, Julie, 16 ans, est la plus jeune victime du Coronavirus recensée dans l’Hexagone. Son cas intrigue car la jeune adolescente ne semblait présenter aucune autre patholgie. Elle avait même été testée, à deux reprises, négative au Covid-19.

Julie, 16 ans, sans comorbidité connue

Elle est décédée le 24 mars à l’hôpital Necker à Paris. Avant cela, la mère de l’adolescente raconte que sa fille a toussé une semaine avant. Elle lui administre alors des plantes et du sirop, mais son état ne s’améliore pas.

À deux reprises, la jeune fille est testée négative au Covid-19. Sa mère décide de l’amener chez son médecin généraliste. Victime de détresse respiratoire, Julie est hospitalisée à Longjumeau (Essonne). Son état s’aggrave, elle est transférée dans un hôpital parisien. Elle est cette fois dépistée positive au Covid-19 et intubée. Elle décèdera quelques heures plus tard.

Un Britannique de 13 ans, “sans problèmes de santé”

Outre-Manche, un jeune Londonien de 13 ans, Ismail, est mort lundi 30 mars au King's College Hospital de Londres ont annoncé l’établissement et sa famille. Le jeune adolescent, testé positif vendredi au Covid-19, a été hospitalisé après avoir présenté des symptômes et des difficultés respiratoires.

Placé sous assistance respiratoire et plongé dans un coma artificiel, il est finalement décédé lundi matin. “A notre connaissance il n'avait pas de problèmes de santé sous-jacents", a affirmé sa famille. 

Vitor, 14 ans, souffrait de psoriasis

Autre jeune victime recensée en Europe, Vitor, jeune Portugais de 14 ans. Il est décédé le 29 mars, 24 heures à peine après son admission à l'hôpital de São Sebastião, à Santa Maria da Feira, dans le nord-ouest du pays. Il était originaire d’Ovar, à moins de 50 kilomètres au sud de Porto. Cette ville de 55 000 habitants a été la première du pays à être confinée, le 18 mars.

Le jeune adolescent, contrairement à Julie, souffrait “d'une situation clinique complexe, avec d'autres pathologies graves”, selon le directeur général de la santé portugais, Graça Freitas. Vitor était atteint de psoriasis, une maladie inflammatoire de la peau qui peut affaiblir le système immunitaire.

A LIRE AUSSI>> Coronavirus : quelle est la situation au Portugal ?

S’il a été testé positif au Covid-19, le décès du jeune adolescent pourrait finalement être lié à la méningite. C’est ce qu’ont affirmé ses proches, qui ont eu accès au résultat de l’autopsie. Ce qui pourrait expliquer le décès foudroyant du jeune garçon de 14 ans.

A LIRE AUSSI>> Le Portugais de 14 ans ne serait pas mort du Covid-19, mais d'une méningite

La présence d’autres pathologies est présente dans la grande majorité des décès, selon une étude menée en Italie auprès de 6 801 victimes du coronavirus. La moitié d’entre elles (50,7%) souffraient d’au moins de trois autres pathologies, et 25,7% de deux autres pathologies. Seules 2,1% ne souffrait d’aucune autre affection connue. La maladie dont souffrait Vitor pourrait donc avoir un lien avec son décès.

Une Belge de 12 ans sans autre pathologie connue

En Belgique, les autorités ont annoncé mardi 31 mars le décès d’une adolescente de 12 ans. Testée positive au Covid-19, elle souffrait de fièvre depuis trois jours, avant une brusque dégradation de son état, a expliqué lors d’un point presse le virologue Steven Van Gucht.

Interrogé par la télévision flamande VTM, le virologue a précisé que la jeune fille ne souffrait pas de comorbidité, ajoutant : "C'est ce ce que l'on sait pour le moment, mais on attend des confirmations". Aux États-Unis, un bébé de moins d’un an est décédé du Covid-19, sans que les autorités ne précisent s’il souffrait d’autres pathologies.

Très faible taux de mortalité chez les jeunes

Si les cas de jeunes victimes du coronavirus sont particulièrement mis en avant, ils restent très rares. Selon les chiffres officiels en France, qui datent du 24 mars, 5 personnes décédées avaient entre 15 et 44 ans. En Italie, au 26 mars, 84 des 6801 patients décédés avaient moins de 50 ans, soit 1,2% des cas.

Selon une étude menée par le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCDC) auprès de plus de 70.000 personnes, le taux de mortalité chez les moins de 39 ans est extrêmement faible (0,2%), mais n'est pas nul.