Un chef présumé du gang MS-13 au Salvador arrêté au Costa Rica

Des militaires patrouillent dans les rues de San Salvador après l'instauration de l'état d'urgence en lien avec la
Des militaires patrouillent dans les rues de San Salvador après l'instauration de l'état d'urgence en lien avec la

Les autorités du Costa Rica ont arrêté vendredi un Salvadorien, identifié comme le "chef" présumé d'une des cellules de l'organisation criminelle Mara Salvatrucha (MS-13) au Salvador, a indiqué la police de l'immigration costaricaine.

Le détenu, Escobar Mojica, a été arrêté au poste frontière de Peñas Blancas, entre le Nicaragua et le Costa Rica, à près de 300 km au nord-ouest de San José.

"Après une enquête sérieuse, menée avec l'aide de contacts internationaux, il a été établi qu'il appartient au MS-13 et qu'il est l'un des chefs du MS-13 au Salvador", a détaillé Enrique Arguedas, directeur de la police des migrations du Costa Rica.

900 chefs de gangs arrêtés

Mojica sera maintenu en détention pendant les prochains jours jusqu'à son extradition vers le Salvador, ont indiqué les autorités costaricaines.

Des dizaines de membres de gangs cherchent à quitter ce pays voisin du Costa Rica dans l'objectif de fuir la "guerre contre le crime", engagée par le président salvadorien Nayib Bukele en mars 2022.

Selon les dernières données officielles, 61.000 membres présumés de gangs ont été arrêtés, dont 900 chefs, pour la plupart d'entre eux issus des deux principaux gangs: la Mara Salvatrucha (MS-13) et le Barrio 18.

Article original publié sur BFMTV.com