Chars allemands, Israël, Canada : les informations de la nuit

PHOTO SEM VAN DER WAL/AFP

L’Allemagne ne bloquerait pas la livraison de chars par la Pologne à l’Ukraine. Interrogée, lors d’une interview sur la chaîne de télévision française LCI dimanche 22 janvier, sur ce qui se passerait si la Pologne envoyait ses chars Leopard 2 sans l’approbation de Berlin, la ministre des Affaires étrangères allemande, Annalena Baerbock, a répondu : “Pour le moment, la question n’a pas été posée, mais si elle l’était, nous ne nous y opposerions pas.” The Guardian voit là “le signal le plus clair à ce jour de la part de Berlin selon lequel les alliés européens pourraient livrer du matériel de fabrication allemande”. “Une forte pression diplomatique s’est exercée sur l’Allemagne pour qu’elle envoie ses chars, ou au moins qu’elle autorise les pays qui les ont achetés à l’Allemagne à les réexporter”, retrace le journal, qui note que, “en tant que producteur des chars Leopard, Berlin a un droit de veto sur leur transfert”.

Israël : Benyamin Nétanyahou se résout à écarter son ministre de l’Intérieur. Le Premier ministre a démis dimanche de ses fonctions de ministre de l’Intérieur et de la Santé, Arié Dery, condamné pour fraude fiscale. Mercredi, la Cour suprême d’Israël avait invalidé la nomination au gouvernement du chef du parti ultraorthodoxe Shass, estimant qu’il était “inapte à exercer ses fonctions de ministre en raison de son passé délictueux”, écrit le Jerusalem Post. “J’ai l’intention de rechercher tous les moyens légaux par lesquels vous pourrez continuer à contribuer à l’État d’Israël grâce à vos vastes expériences et compétences, conformément à la volonté du peuple”, explique toutefois Benyamin Nétanyahou dans une lettre à Arié Dery qu’il a lue à haute voix lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem.

Le Canada va verser un dédommagement historique aux peuples autochtones. Le gouvernement fédéral a conclu samedi un accord avec 325 communautés autochtones pour les dédommager à hauteur de 2,8 milliards de dollars canadiens (1,90 milliard d’euros) dans le cadre d’un recours collectif lié aux pensionnats destinés à assimiler les autochtones, rapporte la CBC. Une action en justice avait été lancée il y a plus de dix ans par des membres de deux communautés autochtones de Colombie-Britannique, depuis étendue à 325 communautés autochtones du pays, rappelle la radio, qui note que “c’est la première fois que le Canada indemnise des communautés pour les préjudices collectifs liés aux pensionnats, notamment la perte de la langue et de la culture”.

[...] Lire la suite sur Courrier international