Publicité

"Aucune raison d'être triste" : snobée aux Oscars 2024, Margot Robbie sort du silence

"Les réactions des gens au film ont été la plus grande récompense de toute cette expérience", a affirmé l'actrice australienne qui interprète le personnage de Barbie dans le film de Greta Gerwig.

Après une contre-performance lors des Golden Globes 2024, Barbie, le film événement de Greta Gerwig, a été nommé huit fois aux Oscars. Mais la réalisatrice et son actrice principale, Margot Robbie ont été "oubliées" dans leurs catégories (meilleure actrice et meilleure réalisation). Une semaine après avoir été "snobée" par le comité de sélection, celle qui interprète le rôle de la plus célèbre poupée au monde est enfin sortie du silence.

"Il n'y a aucune raison d'être triste", a assuré ce mercredi 31 janvier Margot Robbie, rapporte le média Variety.

"Bien sûr, je pense que Greta Gerwig aurait du être nommée pour la meilleure réalisation (...) Ce qu'elle a fait est une chose qu'on voit une seule fois dans une carrière", explique l'actrice, qui estime que "ce fut une année incroyable pour tous les films".

Rude concurrence cette année

Car en plus du phénomène Barbie, le cru 2023 du septième art a été d'une grande qualité, entre le succès du biopic Oppenheimer, du dernier Scorsese Killers of the Flower Moon ou encore de la percée du film de Justine Triet Anatomie d'une chute, récemment récompensé lors des Golden Globes.

Dans la catégorie "meilleure actrice", Emma Stone (Pauvres créatures), Sandra Hüller (Anatomie d'une chute), Lily Gladstone (Killers of the Flower Moon), Annette Bening (Nyad) et Carey Mulligan (Maestro) ont été préférées à Margot Robbie.

Rappelant que Barbie est en course dans la catégorie du meilleur film, l'actrice australienne assure que les huit nominations du long-métrage de Greta Gerwig aux Oscars sont déjà "incroyables".

"Nous voulions faire quelque chose qui changerait la culture, qui l'affecterait, qui aurait un impact. Et c'est ce qu'il a déjà fait, et même plus, bien plus que nous ne l'aurions jamais imaginé. Et c'est vraiment la plus grande récompense que l'on puisse tirer de tout cela", estime-t-elle.

"Les réactions des gens au film ont été la plus grande récompense de toute cette expérience", a-t-elle poursuivi.

Car la sortie de Barbie a été un véritable phénomène. La stratégie marketing ultra-agressive de Warner Bros. a sans doute beaucoup à voir avec le succès retentissant du long-métrage, qui a récolté plus d'un milliard de dollars au box-office mondial.

Ironie de l'histoire, Ryan Gosling, qui interprète le personnage de Ken, a lui été nommé aux Oscars dans la catégorie du meilleur acteur. "Il n'y a pas de Ken sans Barbie et il n'y a pas de film Barbie sans Greta Gerwig et Margot Robbie, les deux personnes derrière ce film historique et célébré dans le monde entier", a-t-il lancé en réaction.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La minute de Margot Robbie