Zone interdite - "C'est M6 ou Malaise TV ?", "Quel ennui", "On touche le fond", "Nullissime" : les internautes dézinguent le reportage sur les fêtes insolites de villages

Capture écran M6 direct/Zone Interdite
Capture écran M6 direct/Zone Interdite

Ce mardi 2 août 2022, les internautes qui commentaient Zone Interdite sur twitter n'ont pas caché leur ennui face au reportage "Fiesta, traditions et concours loufoques : les Français raffolent des fêtes de village". Entre courses de moissonneuses-batteuses, concours de fromages, ou encore de cris de cochon, les twittos ont plutôt halluciné face aux immersions proposées.

Pour ce nouveau numéro d'été, Zone interdite s'intéressait ce mardi soir aux fêtes françaises les plus pittoresques. Présenté par Ophélie Meunier, le magazine d'M6 mettait le projecteur sur quatre fêtes et traditions de villages : Parmi elles, la course de moissonneuses-batteuses de Brou près de Chartres. Baptisée la "Moiss batt cross", cette course spectaculaire est disputée à l'aide de vieux engins lancés à vive allure et autorisés à jouer les "auto-tamponneuses" sur la piste. Pour la première fois, des femmes pouvaient concourir. Zone Interdite a ainsi suivi Marie et Emilie, qui ont tout donné pour réaliser le plus de tours possible en dix minutes, quitte à risquer les sorties de piste ou les carambolages...

Les journalistes de Zone Interdite ont également couvert à Saoû dans la Drôme la fête du Picodon, fromage de chèvre AOP, au terme de laquelle est décernée chaque année la médaille d'or. Ainsi que le défilé de chars de la fête de la Lavande à Digne-les-Bains. Dans cette ville des Alpes de Haute-Provence, Lionel, tatoueur fraîchement débarqué de Marseille, participait pour la première fois aux festivités. L'homme et ses amis ont investi plus de 4000 euros pour fabriquer un char aux couleurs des Rolling Stones.

Enfin, les téléspectateurs ont pu découvrir La "Pourcailhade" de Trie-sur-Baïse dans les Hautes-Pyrénées. Chaque année, le cochon y est célébré au travers de concours plus loufoques les uns que les autres : celui du plus gros mangeur de boudin, du lancer de porcelet en peluche, ou encore du meilleur imitateur du cri de cochon. Neuf fois champion du monde de la discipline et cinq fois vainqueur du concours de Trie-sur-Baïse, Noël Jamet, conducteur de travaux publics, a y remis son titre en jeu. Et l'affaire est sérieuse ! Les caméras de l'émission l'ont montré quelques jours plus tôt chez lui, en plein entraînement à quatre pattes dans le salon, sous les encouragements de sa compagne Béatrice.

Le jour J, l'homme a décidé de surprendre ses fans avec un nouveau costume de truie confectionné par ses soins. Et sans grande surprise, a remporté un sixième titre au terme de la compétition. Sur twitter, la passion dévorante de ce fils d'agriculteurs a été plutôt mal comprise.

De façon générale, les petites histoires du jour n'ont pas semblé passionner les foules. Les twittos n'ont pas spécialement été touchés par les célébrations jugées un peu trop spécifiques. Certains sont même allés jusqu'à regretter les fameux reportages sur les camping et les parcs d'attraction, que beaucoup jugent répétitifs. Quand ils n'ont pas carrément préféré zapper...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles