Vu par satellite, le déficit de neige dans les Alpes est saisissant

Des touristes skient sur une fine couche de neige en direction de la station de Leysin, dans les Alpes suisses, le 28 décembre 2015.
FABRICE COFFRINI / AFP Des touristes skient sur une fine couche de neige en direction de la station de Leysin, dans les Alpes suisses, le 28 décembre 2015.

TEMPÉRATURE - Signe incontestable du réchauffement climatique, les Alpes connaissent, en ce début 2023, un grave déficit de leur manteau neigeux. Et les dernières images satellites permettent de mesurer l’ampleur des dégâts.

Le quotidien britannique The Independant a publié, ce jeudi 5 janvier, des clichés des communes suisses d’Adelboden et de Sankt Stephan vues du ciel. Le résultat est frappant : en janvier 2023, le paysage est beaucoup, beaucoup moins enneigé qu’en janvier 2021, comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même chose du côté de Morzine (Haute-Savoie). Cette fois, c’est la chaîne britannique SkyNews qui publie des clichés satellites pris respectivement le 30 décembre 2021 et le 25 décembre. D’une année sur l’autre, le paysage est à peine reconnaissable, comme vous pouvez le constater dans la comparaison publiée ci-dessous :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet hiver, les températures sont au-dessus des normales de saison dans une grande partie de l’Europe. Le premier jour de l’année 2023, un record de chaleur a même été battu sur une bonne partie du continent. Les températures sont tellement douces que certaines stations de ski ont dû fermer leurs portes pendant quelques semaines durant la période de fin d’année.

Neige artificielle

Et comme le souligne The Independent, la coupe du monde ski alpin à Adelboden (Suisse) devra être disputée de la neige artificielle, une pratique critiquée en raison de son impact environnement. « Le climat est un peu changeant mais que devons-nous faire ? Arrêtez de vivre ? », a déclaré le directeur de la course Toni Hadi à France 24.

À quoi faut-il s’attendre pour le climat de 2023 ? Le Met Office, service britannique de météorologie, a publié en décembre ses prévisions pour la nouvelle année. Alors que 2022 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en France comme au Royaume-Uni, 2023 ne sera pas en reste et s’annonce encore plus chaude. Selon Met Office, le phénomène météorologique baptisé « La Niña », qui engendre un refroidissement sur le continent, devrait prendre fin après 3 ans.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi