Publicité

"Un vrai Armageddon" : les images impressionnantes de la "méga-tempête" qui a ravagé l'Ukraine et la Russie

Une violente tempête s'est abattue sur la Russie et la péninsule annexée de Crimée. Près de 2 millions de personnes sont actuellement sans électricité en Russie et en Ukraine occupée.

Rafales de vent violentes et vagues géantes déferlant sur des autoroutes: une tempête s'est abattue sur le sud de la Russie et la péninsule annexée de Crimée, provoquant d'importantes coupures d'électricité, ont indiqué les autorités locales ce lundi 27 novembre.

Baptisées "tempête du siècle" et "méga-tempête" par les médias russes, les intempéries ont commencé à faire rage ce dimanche 26 novembre, selon les services de secours.

L’état d’urgence déclaré en Crimée

En Crimée, la mer Noire a débordé sur des autoroutes, la télévision russe diffusant des images de vagues déferlant sur des voitures qui tentent de rouler au milieu de l'eau. Le gouverneur de Crimée, Sergueï Aksionov, a annoncé sur Telegram avoir décrété lundi une journée chômée en raison des intempéries. Il a également décrété l'état d'urgence dans plusieurs régions de cette péninsule annexée en 2014.

"Nous avons vécu un vrai Armageddon", a déclaré le président du Parlement de Crimée, Vladimir Konstantinov, à la chaîne de télévision russe Rossia 24.

"Les habitants ne se souviennent pas avoir vu jusqu'ici du vent et des vagues d'une telle puissance", a-t-il poursuivi. À Sotchi, les intempéries ont perturbé le trafic ferroviaire, en raison de chutes d'arbres sur les voies ferrées. Des images diffusées par l'agence de presse Nexta montrent une puissante vague qui a "emporté la voie ferrée et inondé les premiers étages des immeubles de grande hauteur".

Cette tempête a provoqué des coupures de courant et environ 400.000 personnes restaient sans électricité ce lundi matin en Crimée, "en raison d'un ouragan ininterrompu", selon la société énergétique Krymenergo, citée par les agences de presse russes.

À Sébastopol, plus de 500 animaux marins ont été tués dans l'inondation de l'Aquarium local provoquée par la tempête, a écrit sur Telegram le gouverneur de la ville, Mikhaïl Razvojaïev.

Selon lui, les prévisions météorologiques ne sont guère rassurantes pour l'heure, avec de la pluie, de la neige et des rafales de vent allant jusqu'à 30 mètres par seconde attendues ce lundi en Crimée.

Un trafic perturbé, des stations balnéaires touchées...

Dans la région de Krasnodar, qui abrite notamment les stations balnéaires de Sotchi et d'Anapa, très prisées par les Russes, des centaines d'arbres ainsi que de nombreuses constructions métalliques équipant les plages ont été arrachées par le vent dans la nuit de dimanche à lundi, faisant des blessés, a indiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence.

À Vitiazevo, près d'Anapa, la tempête a provoqué l'échouement d'un gros cargo battant pavillon du Belize, le Blue Shark, selon la même source.

À Novorossiïsk, également dans la région de Krasnodar, le Consortium du pipeline de la Caspienne a annoncé suspendre le chargement du pétrole et mettre ses pétroliers à l'abri en raison "des conditions météorologiques extrêmement défavorables": des rafales de vent allant jusqu'à 86 km/h et des vagues atteignant 8 mètres de haut.

L’Ukraine également touchée

L'Ukraine voisine est également confrontée à des intempéries, une tempête de neige ayant laissé plus de 2.000 localités sans électricité et bloqué les autoroutes, ont indiqué ce lundi les autorités du pays, dont le système électrique subit déjà la pression des bombardements russes.

L'Ukraine redoute une nouvelle campagne de frappes russes massives visant ses infrastructures essentielles cet hiver, comme en 2022 lorsque ces attaques avaient plongé des millions de personnes dans le froid et l'obscurité.

"Au total, 2.019 localités dans 16 régions sont privées d'électricité", a déclaré le ministère ukrainien de l'Intérieur.

La tempête a créé la pagaille sur les routes, 1.370 camions ont été contraints de "s'arrêter temporairement" et 840 véhicules ont dû être remorqués, a-t-il ajouté.

Dans la ville méridionale d'Odessa, régulièrement visée par des attaques russes, les autorités ont dit avoir apporté leur aide à 1.624 personnes piégées par la neige. Les températures sont tombées en dessous de zéro degré et des fortes rafales de vents ont été enregistrées, selon la même source.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait déjà évoqué dimanche des "conditions météorologiques extrêmement difficiles", annonçant que plusieurs centaines de localités étaient privées de courant.

L'opérateur national Ukrenergo avait fait état la semaine dernière d'une situation "difficile" pour le réseau électrique en raison de la hausse de consommation liée à la chute des températures, le poussant à importer d'urgence de l'électricité de trois pays voisins.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L'Ukraine continue à infliger de "lourdes pertes" à la Russie, selon le chef de l'Otan