Vive le déjeuner avec les collègues !

Photo StockSnap/Pixabay/CC

“Peut-être que le déjeuner est l’avenir du travail, ” s’enthousiasme le journaliste canadien Davis Sax sur le site d’information américain Bloomberg. Avant la pandémie, la pause déjeuner était particulièrement mal vue aux États-Unis. Considérée comme inutile car improductive, elle était généralement réduite à son plus strict minimum et la majorité des cadres avalaient en vitesse une salade ou un sandwich seuls devant leur ordinateur tout en répondant à leurs e-mails.

En 2020, quand le monde du travail a été profondément bouleversé par le Covid-19 et que le télétravail s’est généralisé, le déjeuner, désormais réduit à un grignotage en jogging à même le tupperware, a fait les frais du changement. Près de trois ans plus tard, David Sax veut que cela change.

Il est temps de remettre le déjeuner au goût du jour. Pour les employés retournant à leurs bureaux. Pour les travailleurs à domicile qui cherchent une raison de sortir. Pour les millions de personnes coincées dans le purgatoire des expériences hybrides, qui ont besoin de quelque chose pour remplir leur âme et leur estomac alors qu’elles essaient de comprendre à quoi ressemble l’avenir du travail.”

Le journaliste explique que non seulement nos corps et nos esprits ont besoin d’une pause dans la journée de travail, mais aussi que le déjeuner avec des collègues est “très adaptable et démocratique”, plus en tout cas que le petit déjeuner, qui nécessite de l’organisation, et que le dîner, plus cher et plus formel. Par ailleurs, sortir et parler à des collègues nous rendrait plus créatifs et productifs et donc meilleurs au travail. Enfin, David Sax raconte l’expérience menée il y a dix ans par Lakshmi Balachandra, professeure agrégée d’entrepreneuriat au Babson College. Elle a chargé deux groupes d’étudiants en MBA de négocier un contrat. Le premier groupe le faisait autour d’un repas, le second dans une salle de réunion. Le premier groupe, rassasié et à l’aise, a obtenu de meilleurs résultats.

Au-delà des arguments liés à l’efficacité, il ne faut évidemment pas négliger le plaisir simple de déjeuner ensemble :

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :