Vitaa accro à la chirurgie esthétique ? Jeff Panacloc tacle son physique au Marrakech du Rire 2022

Après deux ans d'absence, Le Marrakech du rire était de retour sur M6 ce mardi 19 juillet 2022 et a pu fêter ses 10 ans. Cette année encore, Jamel Debbouze avait invité de nombreux humoristes. Michaël Youn, Jarry, Jeff Panacloc, Ahmed Sylla, Kad Merad, Camille Lellouche, Caroline Vigneaux, Booder, Nawell Madani, Maxime Gasteuil, Waly Dia, Paul Mirabel, Fatsah Bouyahmed, Kev Adams, Redouanne Harjane, Wahid Bouzidi ou encore Elie Semoun, qui a dévoilé les blagues interdites, sont montés sur scène.

Jeff Panacloc attaque Vitaa sur son physique

Parmi toutes ces performances, c'est le passage de Jeff Panacloc, avec un Jean-Marc encore une fois sans filtre, qui a beaucoup fait parler. En effet, le ventriloque s'est attaqué à plusieurs célébrités. Il a notamment charrié Véronique Sanson en laissant entendre qu'elle avait un penchant pour l'alcool. Mais c'est surtout son attaque sur le physique de la chanteuse Vitaa qui a fait réagir.

Alors que la marionnette tentait d'imiter Vitaa et Slimane, celle-ci s'est finalement exclamée sur scène : "Personne ne sait faire Vitaa. Même Vitaa ne sait pas faire Vitaa. Il n'y a qu'une seule personne sait faire Vitaa, c'est son chirurgien." Puis, comme si ce n'était déjà pas assez violent, Jean-Marc a ensuite ajouté, "Vitaa c'est celle qui a inventé l'expression 'le cul entre deux chaises' ou 'la chaise entre le cul', je ne sais plus".

Entre rire et gêne

Une...

Lire la suite


À lire aussi

Manon Marsault liste ses futures opérations de chirurgie esthétique : "un grand changement physique"
Angèle (Les Marseillais) succombe à la chirurgie esthétique : Milla Jasmine la tacle !
Nabilla Benattia : son mari Thomas Vergara accro à la chirurgie esthétique ? Elle répond

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles