Publicité

Violences conjugales: Stéphane Plaza soumis à une obligation de soins dans le cadre de son contrôle judiciaire

L'animateur de M6, placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès cet été pour violences sur deux anciennes compagnes, est soumis à une obligation de soins.

Stéphane Plaza, placé sous contrôle judiciaire ce jeudi 14 mars dans l'attente de son procès fin août pour violences sur deux anciennes compagnes, est soumis à une obligation de soins, a appris BFMTV de source judiciaire. Une mesure classique dans les affaires de violences conjugales.

Dans le cadre de son contrôle judiciaire, l'animateur de M6 a également interdiction d'entrer en contact avec les plaignantes.

Stéphane Plaza sera jugé pour "violences habituelles par concubin ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours (physiques et psychologiques)" sur une ancienne compagne entre août 2018 et avril 2022 et une autre entre décembre 2021 et septembre 2022.

Confronté en garde à vue à deux plaignantes

Stéphane Plaza avait été convoqué mardi 12 mars pour être entendu en audition libre au commissariat central de Paris, puis placé en garde à vue. Il a notamment été confronté à deux plaignantes.

La première, qui a expliqué avoir entamé une relation avec lui en 2017, avait dénoncé des faits remontant à avril 2022: Stéphane Plaza l'aurait violentée, lui cassant un doigt et lui en luxant deux autres. Toujours selon son récit, il l'aurait collée contre un mur en plaçant un bras sous sa gorge. La seconde plaignante assure avoir été mordue à deux reprises, en dehors de tout contexte particulier et avoir subi des faits de "harcèlement moral".

De son côté, l'animateur réfute toutes les accusations.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Laura Rapp, rescapée de violences conjugales : "Il fallait que je sorte de l’appartement, je n’avais aucune chance de m’en sortir"