« Qui veut être mon associé ? » : Ce couple d’agriculteurs a ému les téléspectateurs et les investisseurs

Photo
Capture d’écran M6 / Qui veut être mon associé ?

TÉLÉVISION - Avec leurs pailles biodégradables et leur histoire, ce couple d’agriculteurs a ému aux larmes les téléspectateurs et les investisseurs de « Qui veut être mon associé ? ». Marc Simoncini et ses collègues ont fait leur retour mercredi 4 janvier sur M6 pour une troisième saison.

Et c’est un retour rempli d’émotion, car un bon nombre de candidats ont réussi à émouvoir avec leurs pitchs. Mais comme le montre l’extrait ci-dessous, Jean-Sébastien et Marine Schils, créateurs de « La Paille d’O », sont sortis du lot grâce à leur histoire.

Les deux Normands ont développé des pailles biodégradables et réutilisables fabriquées à partir de paille de seigle. Ils expliquent s’être battus pendant dix ans pour rester à la tête de leur exploitation familiale de 50 hectares.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Notre quotidien est une grande source de stress »

Marine et Jean-Sébastien Schils se sont présentés à l’émission pour tenter de décrocher un investissement de 50 000 euros en échange de 15 % des parts de leur société. Ces deux passionnés n’arrivent pour l’instant pas à vivre de leur métier.

« Notre quotidien est une grande source de stress, nous sommes tributaires à la fois du climat et aussi des cours mondiaux des céréales. On est dans l’obligation de nous diversifier pour survivre », raconte l’homme de 33 ans. Plus qu’un investissement, le couple est venu chercher un accompagnement et une expertise entrepreneuriale. « On découvre tout ça et on a besoin d’aide, de conseils pour continuer à évoluer », poursuit Marine Schils.

Émotion des deux côtés de l’écran

Sur le plateau de « Qui veut être mon associé ? » et du côté des téléspectateurs, l’émotion est palpable. L’histoire des deux agriculteurs a suscité une vague de soutien telle que certains internautes n’ont pas hésité à commander des pailles sur leur site Internet. Celui-ci a même arrêté de fonctionner pendant quelques instants.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En ce qui concerne les investisseurs, Delphine André, Éric Larchevêque et Marc Simoncini ont misé 70 000 euros sur le projet contre 24 % des parts de La Paille d’O, plus que ce que Jean-Sébastien et Marie Schils espéraient.

Par ailleurs, l’émission a été un succès pour la chaîne, elle a rassemblé près de 2 millions de personnes. La Six était leader chez les moins de 50 ans et les 15-34 ans.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi