Publicité

"La vérité dérange": la maire de Romans-sur-Isère "déterminée" après la menace d'attentat dont elle est la cible

Depuis la mort de Thomas à Crépol, la maire de Romans-sur-Isère, Marie-Hélène Thoraval, est la cible de plusieurs menaces. Elle a été à nouveau visée dans un mail reçu à la mairie de sa commune ce vendredi 8 décembre.

"Message à la maire: change ton discours sur Crépol ou je fais un attentat dans la mairie", peut-on lire dans ce mail que la mairie a reçu ce matin vers 10h30 et que BFMTV a pu consulter.

"Je n'ai pas peur [...] Je ne suis pas protégée à titre personnel, je ne demande rien", a répondu la maire sur BFMTV.

"Je garde mon sang-froid"

Marie-Hélène Thoraval nous confirme avoir déposé une double plainte ce vendredi après-midi. Une au nom de la mairie et une en son nom personnel.

Elle ajoute: "Je garde le sang-froid qui est le mien et que j'ai gardé depuis les premières menaces. Je suis déterminée dans la parole que je porte et je constate que la vérité dérange malheureusement".

La maire pense recevoir ces menaces en raison de la "description qu'elle a pu faire des quartiers". L'édile avait notamment dénoncé une "culture" de la délinquance le mardi 28 novembre et avait souligné le rôle d'un "noyau dur" du quartier de la Monnaie, dont sont issus certains suspects liés au drame de Crépol qui a "décidé d'en faire une zone de non-droit".

Article original publié sur BFMTV.com